Passer au contenu principal

Portrait de David RodriguezDanser pour se sentir vivre

Le danseur est devenu responsable des activités collectives de la Ligue vaudoise contre le cancer.

David Rodriguez, ancien danseur du BBL, travaille maintenant pour la Ligue vaudoise contre le cancer après avoir lui-même éprouvé la maladie.
David Rodriguez, ancien danseur du BBL, travaille maintenant pour la Ligue vaudoise contre le cancer après avoir lui-même éprouvé la maladie.
Florian Cella


Comme le journalisme, la danse mènerait-elle à tout à condition d’en sortir? Il est vrai que David Rodriguez ne s’en est pas complètement extrait. Responsable des activités collectives de la Ligue vaudoise contre le cancer (LVC), un poste à 80%, il poursuit encore des études, donne des cours de ballet et dirige un minifestival. Avec sa voix douce mais au débit rapide, ce jeune trentenaire fait preuve d’une étonnante vitalité. «Il est à la fois doux, lumineux, vif et déterminé, confirme Chantal Diserens, la directrice de la LVC. Ce qui m’a plu d’emblée chez lui, lorsqu’il est venu me proposer ses services, c’est son sérieux, son esprit structuré, à la fois très professionnel et à l’écoute. Par ailleurs, son parcours montre qu’on peut se sortir du cancer.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.