Passer au contenu principal

Portrait de David TeleseDe la Sicile au Japon, il met ses histoires en boîte

Conteur pour enfants de jour, veilleur médical de nuit, cet artisan bricole des dramaturgies édifiantes dans des cartons à chaussures. De quoi tailler sa route.

Lausanne, 15 décembre 2020, David Telese dans son atelier du chemin d’Entre-Bois, dans le quartier de Bellevaux.
Lausanne, 15 décembre 2020, David Telese dans son atelier du chemin d’Entre-Bois, dans le quartier de Bellevaux.
Florian Cella/24Heures

«Aïe! Ouille!» stridule parfois David Telese au milieu de la conversation. Sans doute s’agit-il de déformation professionnelle. Conteur pour enfants, le Lausannois s’est habitué à tenir son public en éveil. D’où ces onomatopées et autres cris d’oiseau. «Car un enfant ne se gênera jamais de demander: «C’est bientôt fini ton histoire?» Les gamins vous mettent à l’épreuve sans répit. Tant mieux… c’est une remise en question bienvenue dans une pratique par définition narcissique.» Et de soupirer: «Ils vous rendent leur exigence par une fraîcheur de regard si dégagée de la convention. Comme s’ils partageaient leur chance de ne pas être des adultes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.