Passer au contenu principal

L’invitéDe l’oxygène pour les derniers de cordée aussi

Le Dr Klaus Schönenberger travaille à une solution pour fournir de l’oxygène médical à bas prix.

Deux mille deux cents morts par jour. On pense à un décompte lié au Covid-19. S’il s’agit bien de victimes de problèmes respiratoires, le nouveau coronavirus n’y est pour rien. C’est le nombre d’enfants mourant au quotidien de la pneumonie. L’immense majorité vivaient dans un pays à bas revenus et sont morts faute d’accès à de l’oxygène médical.

Il existe pourtant une solution pour fournir de l’oxygène médical à bas prix: les concentrateurs d’oxygène. Les arrière-cours des hôpitaux des pays du Sud en sont jonchées. En panne. Car ces derniers nécessitent un accès stable à l’électricité, non garanti, et un entretien régulier par du personnel formé, qui fait défaut dans les systèmes de santé fragiles. Sensibles à l’humidité, les concentrateurs d’oxygène tombent en panne sans possibilité de réparation.

«Ce défi dépasse largement la seule question de l’acquisition de matériel»

Or, si l’on compare l’humanité à une cordée en train de gravir une montagne, on voit les premiers, bien équipés, bien formés, bien nourris et préparés à la difficulté de l’ascension. À mi-cordée, avec de l’équipement de qualité moyenne, les pays émergents peinent. En queue de cordée, les pays pauvres, pieds nus, sans piolets ni habits chauds, sont à la traîne. Si pour ceux-là l’oxygène fait défaut quand il devient indispensable, c’est toute la cordée qui ralentit.

Il faut donc trouver des solutions pour que tous les membres de la cordée aient accès à l’oxygène. Et ce défi dépasse largement la seule question de l’acquisition de matériel. Il est technologique: minimiser la consommation d’énergie et permettre un fonctionnement ininterrompu, dans des contextes humides et poussiéreux. Il est aussi entrepreneurial afin de trouver des solutions durables pour assurer la formation des utilisateurs, l’entretien des équipements, la fourniture de consommables et la réparation locale en cas de panne. Enfin, ces pays doivent pouvoir financer une provision efficace et sûre d’oxygène médical sur le long terme.

Un appareil adapté

En étroite collaboration avec des partenaires au Kenya, l’EssentialTech Centre EPFL développe aujourd’hui un concentrateur d’oxygène adapté au contexte de pays similaires. Depuis près de dix ans, nous œuvrons dans ce sens: appareil de radiologie numérique, couveuse pour prématurés, équipements de traitement d’eau. Tout comme avec l’alpinisme, nous avons appris que les raccourcis n’en sont souvent pas! Par une démarche holistique, il faut prendre en compte l’ensemble des éléments du cycle de vie des produits ainsi que les moyens réellement disponibles en travaillant étroitement avec les acteurs clés locaux.

Remis en évidence par le Covid-19, l’oxygène médical n’est qu’un exemple criant des difficultés auxquelles ces pays doivent faire face. Soutenir les derniers de cordées est non seulement une obligation morale, mais aussi un investissement pour nos sociétés. L’innovation peut représenter pour eux un extraordinaire levier. Des solutions robustes, modernes et bon marché sont précieuses pour nos pays aussi, où les coûts de la santé explosent.