Passer au contenu principal

EgliseDécès du cardinal valaisan Henri Schwery

Evêque du diocèse de Sion durant 18 ans, le prélat est décédé à l’âge de 88 ans. Il avait démissionné début 1995 pour raisons de santé.

Le cardinal Henri Schwery est mort jeudi 7 janvier 2021 à l'âge de 88 ans (archives).
Le cardinal Henri Schwery est mort jeudi 7 janvier 2021 à l'âge de 88 ans (archives).
KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le cardinal Henri Schwery est mort jeudi matin à l’âge de 88 ans. Son épiscopat a été marqué par la visite du pape Jean-Paul II en 1984 et le schisme d’Ecône (VS) en 1988. Evêque du diocèse de Sion durant 18 ans, il a démissionné en 1995 pour des raisons de santé.

«C’est avec émotion que nous apprenons le décès, survenu ce matin au Home Le Carillon à St-Léonard, de notre cher Evêque émérite le Cardinal Henri Schwery», a annoncé le diocèse de Sion jeudi dans un communiqué. Né le 14 juin 1932 à St-Léonard, Henri Schwery a été ordonné prêtre le 7 juillet 1957 et promu cardinal de l’Eglise catholique au Consistoire du 28 juin 1991.

Trois points forts

L’épiscopat de Mgr Schwery a notamment été marqué par le schismed’Ecône (VS) en juin 1988. A l’origine de cette rupture, laconsécration par le chef de file des catholiques traditionnalistesMgr Marcel Lefebvre de quatre évêques, contre la volonté du Pape.

Mgr Schwery avait réagi avec tristesse à ce schisme sur son diocèse, qui avait conduit à l’excommunication de Mgr Lefebvre. Il avait lancé un appel en faveur de l’unité de l’Eglise, qui s’adressait à la fois aux diocésains et aux «baptisés tentés par une vision ambiguë de la Tradition».

Un autre événement ayant marqué l’épiscopat de Mgr Henri Schwery est sans conteste la visite à Sion du pape Jean Paul II en juin 1984. Quelque 45’000 fidèles étaient venus acclamer le saint père qui avait, à cette occasion, procédé à l'ordination de neuf prêtres.

Enfin, alors qu’il présidait la Conférence des évêques suisses, Mgr Schwery a été confronté à l’affaire Haas, qui a longtemps secoué le diocèse de Coire. En juin 1991, Mgr Schwery avait tenu à préciser n’avoir jamais demandé la démission du contesté évêque de Coire, Mgr Wolfgang Haas.

L’épiscopat de Mgr Schwery a profondément marqué la vie de la communauté. Les vocations sacerdotales et la formation des prêtres, y compris continue, ont constitué l’axe principal de son travail. La carence des vocations l’a par ailleurs conduit à restructurer la pastorale en créant des secteurs pastoraux.

Ordonné prêtre en 1957

Mgr Henri Schwery est né à St-Léonard (VS) le 14 juin 1932, dernier d’une famille de dix enfants. Après l’obtention d’une maturité (latin-grec) au collège de Sion en 1953, il entreprend des études de théologie à Sion et à la Pontifica Università Gregoriana de Rome.

En 1957, il est rappelé à Sion par l’évêque Nestor Adam. Il estordonné prêtre en juillet de la même année, puis envoyé par Mgr Adam à Fribourg pour y suivre des études en sciences en vue d’un futur emploi au collège de Sion. Il revient avec un diplôme universitaire en mathématiques et en physique théorique.

Mgr Schwery débute sa carrière dans l’enseignement en 1961 aucollège de Sion, dont il sera le recteur de 1972 à 1977. En 1972, il participe au synode avec la charge de modérateur. Le 22 juillet 1977, il est nommé évêque de Sion par le pape Paul VI. Mgr Schwery a présidé la Conférence des évêques suisses durant deux périodes successives, de 1983 à 1988.

Promu cardinal en 1991

Au consistoire du 28 juin 1991, Mgr Schwery est fait cardinal autitre de l’église des Protomartiri romani in via Aurelia Antica. Dès lors, il devient membre de la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la congrégation pour le clergé et du conseil pontifical des communications sociales.

Il accède aussi au Conseil des cardinaux pour l’étude des problèmes relatifs à l’organisation et aux questions économiques du St-Siège et encore au conseil pontifical pour les médias. Il a poursuivi son activité dans ces différents organes après son départ de l’évêché de Sion.

Problèmes de santé

En novembre 1994, Mgr Schwery doit être hospitalisé pour subir une dilatation des vaisseaux coronariens. Il annonce officiellement sa démission le 20 janvier 1995, ne pouvant plus assurer ses activités pastorales.

Le cardinal Schwery est l’auteur d’une dizaine de livres, dont «Chemin de croix, chemin de lumière», sorti de presse en 1996. Cet ouvrage, tiré à 2000 exemplaires, plaidait pour le maintien des valeurs chrétiennes.

Le Valaisan est décédé jeudi à St-Léonard. La messe de sépulture sera célébrée lundi à la cathédrale de Sion, dans le respect des directives sanitaires actuelles, précise le diocèse de Sion. Les places étant limitées, il ne sera pas possible aux fidèles d’assister à la cérémonie.

ATS