Passer au contenu principal

Hockey sur glaceDenis Malgin: «Petr m’a fait une bonne offre»

Le joueur de centre des Toronto Maple Leafs a effectué ses débuts avec Lausanne vendredi soir à Berne (victoire 4-3). Premières impressions.

Denis Malgin avec le maillot du Lausanne Hockey Club.
Denis Malgin avec le maillot du Lausanne Hockey Club.
KEYSTONE

Des débuts sans éclat ni rature. Ainsi peut-on qualifier la première de Denis Malgin avec le Lausanne HC, vendredi soir sur la glace de Berne. Prêté par les Toronto Maple Leafs, où il a signé cette semaine une prolongation de contrat d’un an, le joueur de centre de 23 ans (192 apparitions en NHL) a été aligné en compagnie de Christoph Bertschy et Cody Almond dans la capitale.

Sans forcément briller, il a néanmoins montré quelques signes d’un sens du jeu sacrément développé. Une qualité qu’il devrait mettre au service des Lions durant deux mois environ, avant de prendre la direction de l’Amérique du Nord, où le championnat est censé reprendre le 1er janvier. Interview.

Denis Malgin, comment vous êtes-vous senti lors de cette première avec Lausanne?

C'était mon premier match depuis un bon moment... J'ai bien senti mes jambes, en particulier lors de la période initiale. Mais c'est allé de mieux en mieux à mesure que la rencontre avançait et je pense que c'était une bonne victoire pour une première.

Un mot sur votre association avec Christoph Bertschy et Cody Almond?

Cela s'est bien passé. On a eu quelques jours d'entraînement pour apprendre à se connaître. Cela nous a servis. Mais je pense qu'on peut mieux faire.

Etre prêté à Lausanne, était-ce un choix naturel pour vous?

J'étais à Zurich depuis quelques semaines. C'est là-bas que je me préparais. Et puis l'offre de Lausanne est arrivée et je l'ai prise.

Une offre de votre ancien agent, Petr Svoboda...

(Il sourit) Je connais Petr, c'est vrai. Nous avons une bonne relation. Il m'a fait une bonne offre. Mais c'est surtout positif pour moi de venir jouer ici avant de retourner en Amérique du Nord, où j’ai eu la chance de décrocher un nouveau contrat. Je suis vraiment excité.

Quand prévoyez-vous de repartir, si la saison de NHL reprend le 1er janvier comme prévu?

Je ne sais pas encore exactement. A l'heure actuelle, je dirais que je vais rester deux mois à Lausanne, avant de rejoindre le camp d'entraînement de Toronto. Mais on ne sait jamais ce qu'il peut se passer avec cette crise sanitaire.

Ce prêt, est-ce un premier pas de votre part vers Lausanne en prévision du futur?

(Il sourit) On verra... Je ne sais pas.