Passer au contenu principal

Réseaux sociauxDes accusations d’homophobie fâchent l’Exécutif de Payerne

Suite au récent changement de cap concernant le Café du Marché, la Municipalité entend faire la lumière sur certaines accusations.

Avec de nouvelles tenancières à la barre, le Café du Marché ouvrira finalement le 1er juillet.
Avec de nouvelles tenancières à la barre, le Café du Marché ouvrira finalement le 1er juillet.
SÉBASTIEN GALLIKER

Une «mascarade teintée d’homophobie» ou encore «certains préfèrent regarder et s’acharner sur la vie privée des gens». Accompagnés d’incitations à faire de bons choix lors du second tour des élections, ces commentaires ont été postés sur le réseau social Facebook, entre les deux tours à la Municipalité, dans la foulée de l’annonce de la fin de l’aventure du Café du Marché, tenu par un couple de tenanciers l’été dernier. Par la voix de Julien Mora, la Municipalité a annoncé, mercredi, son intention de «faire la lumière sur les faits et propos tenus».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.