Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Nouvelle exposition au MEGDes artistes nous incitent à respecter l’environnement

La dernière étape du parcours de l’exposition est marquée par une œuvre monumentale de l’artiste sámi Máret Ánne Sara.

«Les atteintes faites aux peuples autochtones pourraient être évitées.»

Carine Ayélé Durand, commissaire et curatrice de l’exposition
Deux poétesses, l’une des îles Marshall, Kathy Jetnil-Kijiner, l’autre du Groenland, Aka Niviâna, ont rédigé une déclaration poétique commune pour s’insurger contre la montée des eaux dans leurs régions natales, présentée en vidéo.

Consentement demandé

L’exposition «Injustice environnementale - Alternatives autochtones» est divisée en cinq sections, qui débutent chacune par une intervention artistique et présentent des objets appartenant aux collections du MEG.

Jeux vidéo et masques

Les masques du sculpteur d’Alaska David Robert Boxley illustrent le conte traditionnel du «Prince qui avait été enlevé par le Saumon», réinterprété par le poète Gavin Hudson.
Les trois artistes d’Alaska qui ont participé à l’élaboration de l’accrochage et créé des œuvres spécialement pour Genève: Kandi McGilton, David Robert Boxley et Gavin Hudson (de g. à dr.).
1 commentaire
Trier:
    BoTaNic

    Ecologie-Climat.

    Les nouvelles tendances démagogiques et machines à fric, au marketing comparable à Apple.

    Collez une étiquette "Green Eco Vintage" sur tous les invendus dans le garage, y compris sur la vieille tondeuse à essence.

    Les bobos se l'arracheront au prochain vide grenier.