Passer au contenu principal

ÉditorialUn accord à clarifier, mais à l’interne

Dans le dossier européen, le Conseil fédéral s’approprie le style du boss du FC Sion Christian Constantin. À chaque fois qu’il n’est pas satisfait, à défaut d’une stratégie plus convaincante, il change son sherpa à Bruxelles. Après Yves Rossier, Jacques de Watteville, Pascale Baeriswyl et Roberto Balzaretti, c’est Livia Leu qui a été nommée mercredi secrétaire d’État. Elle mènera désormais les négociations avec l’UE.

Cette annonce ne constitue pas une surprise en soi. L’homme qui a négocié l’accord-cadre, Roberto Balzaretti, était trop critiqué à Berne pour continuer. Mais elle dit surtout la faiblesse du Conseil fédéral, en particulier d’Ignazio Cassis, sur le plan de la politique européenne. Que Pierre, Paul ou Jeannette soit chargé des négociations, il est illusoire de penser que Bruxelles changera sa ligne face à la Suisse. De mêmes règles du jeu pour un même accès au marché: cette doctrine, à laquelle Londres se heurte également depuis le vote sur le Brexit, continuera de dicter les discussions sur l’accord-cadre.

Cette annonce dit surtout la faiblesse du Conseil fédéral, en particulier d’Ignazio Cassis, sur le plan de la politique européenne

À la fin, la seule manière d’améliorer les chances de ce traité institutionnel nécessaire à la rénovation de la voie bilatérale se trouve à l’interne. Tant que les partis politiques et le gouvernement continuent leur jeu de poker menteur, cet accord n’a aucune chance face à la population.

Au fond, ce n’est pas à Bruxelles mais en Suisse qu’il s’agit de mener des clarifications. Est-on prêt à admettre puis à défendre publiquement des concessions pour continuer d’avoir un accès plein et entier aux marchés européens? La politique extérieure est de la politique intérieure, se plaît à rappeler Ignazio Cassis depuis son entrée au Conseil fédéral. On cherche aujourd’hui plus que jamais un début de stratégie derrière ce mantra.

6 commentaires
    DF

    Quel autre conseillère-ier fédéral-e compétent-e pourrait bien remplacer Cassis, qui n'a jamais eu sa place dans ce cénacle? Le DFAE a une mission trop importante pour qu'il soit laissé entre de telles mains.