Passer au contenu principal

Sceptiques du Covid-19Des complotistes veulent s’introduire dans les hôpitaux

Pour prouver que la situation n’est pas si grave, des coronasceptiques entendent vérifier si les soins intensifs manquent bien de lits.

L’Hôpital universitaire de Zurich a été la cible de complotistes ce week-end.
Keystone

Un groupe de complotistes a voulu s’en prendre à l’Hôpital universitaire de Zurich ce dimanche. Ils ont lancé un appel sur un canal de discussion du service de messagerie Telegram afin de pénétrer dans les locaux. Une vidéo a également été postée sur Twitter par un instigateur de l’événement. Leur but: démontrer que la situation sanitaire n’est pas si grave. Ils entendaient pouvoir compter le nombre de malades hospitalisés, ne croyant pas les chiffres officiels. D’après eux, les soins intensifs ne manqueraient pas de lits, contrairement aux affirmations du directeur Gregor Zünd dans la «SonntagsZeitung».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.