Passer au contenu principal

Peurs vertesDes déprimés du climat racontent leur mal-être

Ils ne souffrent pas d’un œdipe mal résolu mais de la fonte du permafrost et de l’extinction des espèces. Témoignages d’éco-anxieux.

Le mal-être des éco-anxieux ne se traduit pas uniquement par de l’anxiété, mais peut aussi se manifester par de la colère ou de la tristesse.
Le mal-être des éco-anxieux ne se traduit pas uniquement par de l’anxiété, mais peut aussi se manifester par de la colère ou de la tristesse.
Illustration: Manuel Perrin

«Je me réveillais au milieu de la nuit, j’avais une sensation de poids sur la poitrine, des palpitations, la respiration coupée.» Il y a six ans, Sara Gnoni s’est mise à ressentir physiquement des symptômes semblables à ceux d’une crise d’angoisse. «Je ne parviens plus à me projeter dans l’avenir, continue l’élue communale Verte de 39 ans, qui ne parvient toujours pas à calmer toutes ses peurs. Je me demande s’il ne faudrait pas déménager dans un pays plus au nord, car il va faire toujours plus chaud, mais je n’arrive pas à prendre de décision.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.