Passer au contenu principal

Hockey sur glaceDes Mondiaux coincés entre crise sanitaire et politique

Les championnats du monde 2021 sont prévus en Lettonie et Biélorussie. Auront-ils lieu, et si oui, sous quelle forme? Le président de la Fédération internationale, René Fasel, reconnaît que les inquiétudes sont nombreuses.

René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey sur glace depuis 26 années, veut garder espoir quant au bon déroulement des Mondiaux en 2021.
René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey sur glace depuis 26 années, veut garder espoir quant au bon déroulement des Mondiaux en 2021.
KEYSTONE

«Je viens de raccrocher avec la Chine. Je suis debout depuis 6h30 ce matin, précise le Fribourgeois René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey (IIHF) et membre du CIO, joint par téléphone vendredi passé. On supervise, on discute, on négocie. Tout se fait par vidéoconférence. Normalement, on irait sur place, ce serait bien plus facile pour tout le monde. Mais là, c’est quinze jours de quarantaine. Du coup, en Chine, personne ne veut y aller.»

Les Jeux olympiques d’hiver, c’est presque demain. En 2022, à Pékin. Il reste du boulot, comme trouver un terrain d’entente avec la NHL et la NHLPA (l’association des joueurs) pour garantir la participation des stars du circuit nord-américain, présentes aux JO sans discontinuer de 1998 à 2014. «Il faut encore se mettre d’accord sur les conditions, les assurances, il reste pas mal de détails à régler. Ce n’est pas facile de négocier par écrans interposés. Je suis de la vieille école, j’ai besoin des interactions, des contacts humains», soupire le président.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.