Passer au contenu principal

Incarcérée en BiélorussieDes parlementaires demandent la libération d’une binationale

Plus de 80 politiciens suisses ont appelé le ministre biélorusse des Affaires étrangères à libérer Natallia Hersche. La Suissesse avait été arrêtée à Minsk le 19 septembre lors d’une manifestation contre le président Loukachenko.

Natallia Hersche n’a fait qu’exercer un droit démocratique en participant à une manifestation, selon une organisation de défense des droits humains.
Natallia Hersche n’a fait qu’exercer un droit démocratique en participant à une manifestation, selon une organisation de défense des droits humains.
Twitter (@Tsihanouskaya)

Dans une lettre ouverte adressée au ministre biélorusse des affaires étrangères, 83 parlementaires suisses demandent la libération de Natallia Hersche, double nationale suisse et biélorusse arrêtée à Minsk. Ils réclament aussi la même mesure pour d’autres prisonniers politiques.

La lettre au ministre des affaires étrangères Vladimir Makei a été écrite en vue du procès en appel de Natallia Hersche, prévu le 16 février, a annoncé mercredi l’organisation germano-suisse de défense des droits humains Libereco. La conseillère nationale Barbara Gysi (PS/SG) a pris en charge un parrainage de prisonniers pour Natallia Hersche au nom de l’organisation.

«Procès inéquitable»

Natallia Hersche n’a fait qu’exercer un droit démocratique en participant à une manifestation, écrit Libereco. La peine de prison de 2 ans et 6 mois qui lui a été infligée a été prononcée dans le cadre d’un procès inéquitable. Cette peine doit être levée immédiatement et Natallia Hersche libérée.

Selon les informations de Libereco, il y a actuellement plus de 240 prisonniers politiques en Biélorussie, en comptant les personnes possédant une double nationalité. Dans 70 cas, des peines de prison totalisant plus de 220 ans ont déjà été prononcées. La lettre ouverte a été signée par des représentants de tous les groupes du Parlement.

ATS