Passer au contenu principal

TastevinDes vins ouverts sur le large

À Givrins, Philippe Bovet a donné à ses crus des noms marins

Trois des rouges de Philippe Bovet.
Trois des rouges de Philippe Bovet.
DR

À Givrins, Philippe Bovet reste un vigneron atypique, qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus, à proposer sa vision du monde, large, ouverte, comme les étiquettes de ses vins qui oscillent entre des noms d’océans d’ailleurs ou de lacs d’ici. Il a repris l’ancien domaine familial pour le transformer en une cave moderne et technique, histoire de recevoir la vendange de ses 10 ha cultivés à l’ouest de la Côte vaudoise. Mais aussi des vins de pays qui montrent la qualité de son œnologie et de son amitié comme ces 4 Éléments faits avec trois copains. Le garçon s’amuse aussi de vins mutés à la liqueur, de mousseux…

S’il défend le chasselas avec ardeur en trois propositions, il décline aussi sa gamme de cépages, en blanc ou en rouge, travaillés seuls ou en assemblage. Comme ce Léman rouge, gamay, gamaret, garanoir, qui respire les fruits des bois et la simplicité avant une bouche toute en fraîcheur et en finesse. L’Indien, pur pinot noir, fleure le cassis et la cerise, et développe une belle structure en au palais, avec ses tanins fondus. Quant au Merlot, il se plaît à Givrins pour offrir son nez de fruits noirs, de cacao et de café, avant un palais qu’agrément les épices et beaucoup d’ampleur sur des tanins souples.

Léman rouge 2019, 75 cl, 12 fr. 50. Indien 2019, 19 fr. Merlot 2019, 25 fr. www.philippebovet.ch