Passer au contenu principal

Économie régionaleDes volontaires pour guider des start-up de La Côte

Un nouvel acteur veut aider à la création d’entreprises dans la région. Elle met à disposition des professionnels qui agissent en bénévoles.

La Start-up Academy La Côte reprend un concept mis en place à Bâle il y a une dizaine d’années en comptant sur des mentors volontaires.
La Start-up Academy La Côte reprend un concept mis en place à Bâle il y a une dizaine d’années en comptant sur des mentors volontaires.
Vanessa Cardoso/Image d’illustration

Les entrepreneurs en devenir n’ont peut-être jamais eu autant besoin de soutien alors que l’économie est en berne. La Start-up Academy La Côte, émanation de la Start-up Academy Switzerland, est un élément de plus dans l’accompagnement à la création d’entreprises. «Notre objectif est de dynamiser l’économie de la région en participant à la création d’emplois», insiste son président, Yvan Rueff. L’expérience montre que les sociétés qui sortent de notre programme au niveau suisse ont en moyenne 3,5 emplois.» Et les chiffres, plus de 90% d’entre elles existent toujours après trois ans, contre près de 50% sans accompagnement.

La méthode a été appliquée avec un certain succès à Bâle depuis dix ans, avant d’être étendue à plusieurs régions suisses ces derniers mois. Liestal, Olten, Zurich, Berne et La Côte vaudoise ont rejoint le mouvement, en attendant le Tessin. La particularité de la démarche est l’engagement de mentors et d’experts bénévoles. Yvan Rueff organisait mardi soir une séance d’information à l’intention des professionnels intéressés à rejoindre la démarche.

Pour le président de l’entité de La Côte, la recherche de volontaires est primordiale pour élargir les compétences qui seront mises à la disposition, ensuite, des jeunes entrepreneurs. Il y en a déjà 200 sur l’ensemble de la Suisse. «Les coachs doivent avoir une expérience dans l’entrepreneuriat et une connaissance assez large du monde des start-up. Ils doivent avoir du bon sens et une approche humaine pour accompagner les bénéficiaires, explique le président. Au niveau des experts, ceux-ci doivent avoir des connaissances pointues dans un domaine très précis. Par exemple dans le domaine juridique de la propriété intellectuelle, qui est très recherché par nos bénéficiaires.»

Départ prudent

Fondée il y a une année, Start-up Academy La Côte commence gentiment à prendre sous son aile des bénéficiaires. La première société est active dans le domaine de l’intelligence artificielle et compte déjà sept employés. Une deuxième vient d’être acceptée dans le programme, alors que cinq autres ont montré de l’intérêt. «Les nouvelles sociétés qui font appel à nous sur le plan suisse sont en majorité actives dans le domaine de l’environnement. Nous nous distinguons ainsi des structures existantes dans le soutien aux nouvelles entreprises qui accueillent des projets en lien avec la technologie.»

Plus d’infos sur https://startup-academy.ch