Passer au contenu principal

Suite des Panama PapersDeux banquiers genevois jugés pour avoir couvert un oligarque

L’ancien directeur de la Société Générale et un de ses cadres comparaissent pour n’avoir pas dénoncé les transactions douteuses de Sergueï Pougatchev, ancien proche de Poutine.

Sergueï Pougatchev (à droite), alors qu’il jouissait encore des faveurs de Vladimir Poutine.
Sergueï Pougatchev (à droite), alors qu’il jouissait encore des faveurs de Vladimir Poutine.
TASS via Getty Images

C’est un procès peu banal qui attend la semaine prochaine deux anciens banquiers haut placés de la Société Générale à Genève. L’été dernier, ils ont été condamnés à des amendes de 30000 et 60000 francs pour n’avoir pas dénoncé aux autorités suisses les transactions suspectes d’un de leurs meilleurs clients, l’oligarque russe Sergueï Pougatchev.

Ces transferts – près de 700 millions évacués hors de Russie en 2008 et 2009 – avaient été révélés il y a cinq ans par la cellule enquête de Tamedia grâce à la fuite de données des Panama Papers.

Les deux accusés sont l’ancien directeur et président du conseil d’administration de la banque ainsi que son responsable de la compliance (conformité légale). Ils ont contesté leur condamnation et demandé un procès en bonne et due forme devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone. Ils sont présumés innocents jusqu’à leur jugement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.