Passer au contenu principal

Hôpital Riviera-Chablais à RennazDeux nouveaux cas de Covid interpellent le Canton

Les deux employés ont été infectés dans un cadre privé. Inquiétudes: le nombre de cas vaudois a doublé ces derniers jours.

Après Martigny et Sion, c’est à l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) à Rennaz que des nouveaux cas de coronavirus sont apparus.
Après Martigny et Sion, c’est à l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) à Rennaz que des nouveaux cas de coronavirus sont apparus.
Chantal Dervey

La nouvelle avait été ébruitée. Elle est confirmée: deux collaborateurs du service d’anesthésiologie de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) ont été infectés au coronavirus dans un cadre privé. Vendredi, 14 membres du personnel de l’HRC ont été exposés en dehors du lieu de travail, sans le savoir, à une personne atteinte de Covid-19. Douze personnes ont été mises en quarantaine.

L’apparition de symptômes et le test positif qui ont suivi ont permis d’alerter les individus concernés grâce à l’enquête d’entourage. L’hôpital a pris des mesures immédiates. Il en profite pour rappeler au grand public que le virus circule toujours. Ce dernier s’est même renforcé ces derniers jours dans le Canton de Vaud passant de 3 à 6 contaminations quotidiennes, s’inquiète Karim Boubaker, médecin cantonal, également interpellé par le nombre de cas surgissant dans le Chablais et le Valais voisin.

Des foyers apparaissent

En effet, mis à part Rennaz, plusieurs autres petits foyers sont apparus récemment à proximité, en Valais. Durant la semaine du 8 au 14 juin, il y a eu 18 nouveaux cas en tout dans le Vieux-Pays, davantage que les dix cas de la semaine précédente. Ces derniers jours, l’Hôpital de Martigny puis celui de Sion (quatre cas positifs la semaine dernière) ont encore eu des cas de Covid. «Ce qui se passe actuellement dans ce secteur nous confirme que nous avons un intérêt à chercher des explications locales, confie Karim Boubaker. Car nous savons que le Covid-19 est un virus «en tache de léopard» qui se distribue de manière peu homogène. Et il nous reste à savoir pourquoi il se développe davantage dans des secteurs que dans d’autres.»

Ce qui se passe dans le Chablais et dans le Valais voisin nous confirme que nous avons un intérêt à chercher des explications locales à la distribution du coronavirus

Karim Boubaker, médecin cantonal

Dans le Canton de Vaud, les dernières statistiques (du 22 juin dernier) faisaient état de 30 patients toujours hospitalisés en raison du coronavirus, dont trois aux soins intensifs (contre un maximum de 69 le 2 avril). Par comparaison, sur les 1200 personnes testées par jour dans le canton durant la seconde partie du mois de mars, le tiers d’entre elles étaient déclarées positives au Covid-19, soit près de 400 personnes. Depuis le début de la crise, on comptait jusqu’ici 5514 cas positifs dans le canton de Vaud et 420 décès. Ce dernier chiffre n’a pas bougé depuis le 14 mai.

Au CHUV, la situation épidémiologique reste calme depuis le mois de mai. Seuls deux patients Covid-19 ont dû y être admis en six semaines et un seul collaborateur de l’hôpital a été testé positif dans la même période.

Quant à l’Hôpital Riviera-Chablais, au plus fort de la crise sanitaire, il a accueilli 54 patients Covid-19 hospitalisés simultanément, et jusqu’à 17 d’entre eux aux soins critiques. Il a hébergé un maximum de 163 patients hospitalisés, infectés par le virus ou pas, et jusqu’à 19 aux soins critiques. Ses responsables invitent toute personne symptomatique à se faire dépister. Le Centre de dépistage rapide de l’HRC est accessible depuis l’entrée des urgences du Centre hospitalier de Rennaz. Cette structure est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h. Et le test est désormais gratuit.