Passer au contenu principal

Nobel de chimieDeux généticiennes récompensées pour l’édition du génome

Leurs «ciseaux moléculaires» capables de modifier les gènes humains sont une percée révolutionnaire.

L’Américaine Jennifer A. Doudna (à gauche) et la Française Emmanuelle Charpentier sont les sixième et septième femmes à recevoir un Prix Nobel de chimie depuis 1901.
L’Américaine Jennifer A. Doudna (à gauche) et la Française Emmanuelle Charpentier sont les sixième et septième femmes à recevoir un Prix Nobel de chimie depuis 1901.
keystone-sda.ch

Imaginez une petite navette qui reconnaît une séquence d’ADN d’un gène. Collez ensuite à cette navette un «ciseau» qui pourra couper exactement la séquence désirée. Le mécanisme s’appelle CRISPR-Cas9. Simple, rapide et bon marché, il a conquis toute la sphère scientifique depuis sa découverte décrite dans la revue «Science» en 2012 par deux généticiennes: la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer A. Doudna. Notons au passage que c’est la première fois qu’un Nobel scientifique est remis à un duo 100% féminin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.