Passer au contenu principal

Taxer le gravierDiscorde au paradis des gravières

Quatre villages du pied du Jura reprochent à l’association régionale dont ils sont membres de soutenir Aubonne dans sa tentative de taxer les exploitants afin de financer sa route de contournement.

Les camions qui font la navette entre les gravières du pied du Jura et l’arc lémanique empoisonnent le trafic à Aubonne.
Les camions qui font la navette entre les gravières du pied du Jura et l’arc lémanique empoisonnent le trafic à Aubonne.
VQH

Dans un district où la bonne entente est de mise, croiser quatre syndics fâchés n’est pas chose courante. Et la colère des édiles de Bière, Apples, Ballens et Montricher n’est vraiment pas de façade, eux qui ont découvert récemment que l’association régionale – censée défendre leurs intérêts – avait rédigé un document préconisant une taxe sur le gravier extrait au pied du Jura (1 franc par mètre cube) afin d’appuyer l’opposition de leur voisine d’Aubonne, laquelle s’oppose aux projets mis à l’enquête dans ces quatre communes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.