Passer au contenu principal

Actrice iconiqueDisparition de Diana Rigg, alias Emma Peel

La comédienne anglaise était l’héroïne de la série culte «Chapeau melon et bottes de cuir», avant d’incarner la Lady Olenna Tyrell de «Game of Thrones»

Emma Peel, le rôle qui restera collé aux bottes de Diana Rigg.
Emma Peel, le rôle qui restera collé aux bottes de Diana Rigg.
DR

Une fille comme ça, on n’en avait encore jamais vu à la télé. Aussi à son affaire dans l’œillade coquine que dans la machette assassine, elle incarnait Emma Peel, la troublante acolyte de John Steed dans la très britannique série «Chapeau melon et bottes de cuir». Succès planétaire. Plus de 40 ans après, elle revenait briller sur nos petits écrans sous les traits de la matriarche perfide Lady Olenna Tyrell dans «Game of Thrones». L’actrice anglaise Diana Rigg vient de s’éteindre à l’âge de 82 ans, point final d’une carrière riche autant qu’atypique.

Tragédienne de haut vol

Outre ces deux rôles cultes à la télé, elle restera surtout comme une tragédienne de haut vol, louée pour ses interprétions de grands rôles classiques au théâtre. Née en 1938, elle fait ses premières armes scéniques au sein de la Royal Shakespeare Company, en jouant, entre autres, Cordelia dans «Le roi Lear» de Shakespeare, mis en scène par Peter Brook. Elle rejoint le casting de «Chapeau melon» en 1962, où elle est la seule à s’étonner d’être moins payée que le dernier des techniciens. Cinquante et un épisodes plus tard, elle quitte la série. Joue dans un James Bond. Puis retourne au théâtre avec un succès indémenti. La reine Élisabeth l’avait anoblie en 1992, faisant d’elle une «dame commandeur de l’Empire britannique». Une dame commandeur… avec des bottes de cuir.