Passer au contenu principal

Chaos à WashingtonDonald Trump lâché par ses alliés au Sénat

Quelques heures après le siège du Capitole par les partisans de Donald Trump, le Sénat a largement rejeté mercredi soir les objections des élus fidèles au président, qui refusaient de valider la victoire de Joe Biden lors de la présidentielle.

Lindsey Graham, le sénateur républicain de Caroline du Sud, a demandé mercredi soir à ses pairs de ne pas s’opposer à l’élection de Joe Biden.
Lindsey Graham, le sénateur républicain de Caroline du Sud, a demandé mercredi soir à ses pairs de ne pas s’opposer à l’élection de Joe Biden.
keystone-sda.ch

«Ne comptez plus sur moi. Trop c’est trop.» Peu après 22 heures à Washington, Lindsey Graham, le sénateur républicain de Caroline du Sud et l’un des plus fervents alliés de Donald Trump au Congrès, a dit stop. La prise du Capitole par des partisans du président américain quelques heures plus tôt a laissé des traces chez les députés.

Kelly Loeffler, la sénatrice de Géorgie, a elle aussi lâché Donald Trump. La parlementaire, qui est sur le point de quitter le Congrès après sa défaite mardi par le démocrate Raphael Warnock, a abandonné son objection à la confirmation de l’élection de Joe Biden. «Les événements de la journée m’ont forcée à reconsidérer ma position et je ne peux pas, en toute bonne foi, m’opposer à la certification des électeurs», a-t-elle affirmé sous les applaudissements de ses pairs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.