Passer au contenu principal

Insurrection à WashingtonDonald Trump, le président du chaos

Des milliers de supporters du président ont fait irruption dans le Capitole et interrompu la session du Congrès au cours de laquelle l’élection de Joe Biden devait être confirmée.

Des milliers de partisans de Donald Trump ont fait le siège du Capitole, mercredi après-midi, et interrompu une session du Congrès au cours de laquelle devait être confirmée la victoire de Joe Biden.
Des milliers de partisans de Donald Trump ont fait le siège du Capitole, mercredi après-midi, et interrompu une session du Congrès au cours de laquelle devait être confirmée la victoire de Joe Biden.
REUTERS

«Nous ne baisserons pas les armes!» Ce message laissé au marqueur rouge par les partisans de Donald Trump sur un dossier dans le bureau de Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, témoigne du chaos qui s’est emparé du Capitole mercredi après-midi. Des milliers de partisans du président des États-Unis ont fait irruption dans le bâtiment du Congrès et ont interrompu la session des parlementaires organisée pour confirmer l’élection de Joe Biden à la Maison-Blanche.

Dans l’hémicycle de la Chambre des représentants, des forces de l’ordre ont été photographiées avec leur arme à la main et un reporter du Huffington Post a affirmé avoir entendu des coups de feu. «Cette insurrection a été provoquée par le président aujourd’hui», a affirmé Mitt Romney, sénateur républicain de l’Utah, à un journaliste du New York Times. Au cours d’un meeting organisé à proximité de la Maison-Blanche et baptisé «Sauver l’Amérique», Donald Trump et son clan avaient soufflé sur les braises de la colère des supporters du président, alimentées par des accusations de fraude électorale infondées et répétées en boucle ces dernières semaines.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.