Il crucifie ses ex-coéquipiers au buzzer

Basket - NBAPassé par le Jazz d'Utah l'an dernier, le Suédois Jonas Jerebko a fait gagner Golden State à la dernière seconde.

Jonas Jerebko, le héros du jour.

Jonas Jerebko, le héros du jour. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Golden State, double champion NBA en titre, a été malmené et même parfois surclassé par Utah - toujours sans Thabo Sefolosha, suspendu - , avant d'arracher la victoire in extremis 124 à 123, samedi à Salt Lake City.

Les Warriors ont bien failli être pris à leur propre piège: avec une flopée de tirs à trois points (19 réussis sur 46 tentés), Utah les a mis en grandes difficultés dès le deuxième quart-temps. Le Jazz, sous l'impulsion de Joe Ingles (27 pts), Donovan Mitchell (19 pts) et Rudy Gobert (16 pts, 11 rbds), a même compté jusqu'à 16 points d'avance (98-82).

Mais les joueurs de Steve Kerr n'ont pas abdiqué et sont revenus au score au cours du 4e quart-temps dans le sillage de Stephen Curry (31 pts) et de Kevin Durant (38 pts). C'est la recrue suédoise Jonas Jerebko qui a crucifié ses anciens coéquipiers sur un rebond offensif au buzzer.

«NOLA» met 149 points!

L'équipe la plus impressionnante du début de saison n'est pas Golden State, le double champion en titre, ou Houston, son principal rival, mais bien La Nouvelle-Orléans.

«NOLA», vainqueur à Houston sur le score sans appel de 131 à 112 mercredi, a battu son record de points marqués dans un match contre Sacramento (149-129), dépassant de dix points la meilleure soirée de son histoire (139 contre les Lakers en février 2018). Et encore: son meilleur marqueur Anthony Davis a suivi, une fois la victoire acquise, le quatrième quart-temps du banc des remplaçants.

Davis a inscrit 25 points, Nikola Mirotic a fini meilleur marqueur de la rencontre avec ses 36 points, tandis que huit joueurs ont marqué au moins dix points. Les Pélicans, éliminés au 2e tour des play-offs 2018 par les Golden State Warriors (4-1), ont marqué au moins 30 points dans les huit quart-temps qu'ils ont disputés cette saison.

Leonard porte Toronto

Toronto, porté par Kawhi Leonard, a dominé Boston 113 à 101 dans le premier duel au sommet à l'Est, entre deux équipes qui pourraient se retrouver en finale de la conférence Est en mai.

Les Raptors ont distancé les Celtics dans le «money time» avec un festival de Kyle Lowry dont deux paniers cruciaux, dont un à trois points. Lowry a fini la rencontre avec 15 points, mais c'est bien Leonard, arrivé cet été dans le cadre d'un échange avec San Antonio, qui a conduit Toronto à la victoire.

Il a inscrit 31 points, a capté dix rebonds et a fait souffrir le meneur de Boston Kyrie Irving, limité à 21 points (10 sur 20 au tir). «C'est une belle victoire, on a retrouvé notre efficacité offensive en fin de match après un passage difficile plus tôt», s'est réjoui Leonard. «Je retrouve peu à peu mes repères grâce à mes coéquipiers», a-t-il ajouté.

La saison dernière, Leonard, sacré deux fois meilleur défenseur de NBA, n'a disputé que neuf matches avec les Spurs en raison d'une mystérieuse blessure à une cuisse qui lui avait valu de se brouiller avec ses coéquipiers et les dirigeants de San Antonio.

(afp/nxp)

Créé: 20.10.2018, 08h33

Résultats

Utah - Golden State 123 - 124
Toronto - Boston 113 - 101
LA Clippers - Oklahoma City 108 - 92
Milwaukee - Indiana 118 - 101
Brooklyn - New York 107 - 105
Memphis - Atlanta 131 - 117
Minnesota - Cleveland 131 - 123
La Nouvelle-Orleans - Sacramento 149 - 129
Orlando - Charlotte 88 - 120

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.