Passer au contenu principal

James Harden, 163 points en 3 matches

Portés par le nouveau carton offensif de «The Beard», les Rockets sont venus à bout des Lakers après prolongation.

Personne ne peut stopper James Harden depuis quelques semaines.
Personne ne peut stopper James Harden depuis quelques semaines.
Keystone

Commençons par un chiffre. Sur les trois derniers matches, James Harden tourne à la moyenne complètement folle de 54,3 points! Après marqué 57 points face aux Grizzlies, 58 face aux Nets, le MVP (meilleur joueur de la saison) en titre a passé 48 unités aux Los Angeles Lakers dans le succès des Rockets après prolongation (138-134) dans la nuit de samedi à dimanche en NBA.

Privés en seconde mi-temps de leur entraîneur Luke Walton (expulsé) et de Lonzo Ball (cheville gauche), les Californiens, toujours sans leur star LeBron James, pensaient tenir la partie. Mais James Harden a encore sorti deux ou trois tirs venus de nulle part dans les dernières minutes avant de voir son coéquipier Eric Gordon envoyé les siens dans une prolongation qui allait tourner à l'avantage des Texans.

Branchés sur courant alternatif depuis début janvier, Houston est 5e de la Conférence Ouest sans Chris Paul ni Clint Capela, blessés. Sur la période, James Harden tourne à plus de 44 points par rencontre. Alors certes, les détracteurs diront que «The Beard» marque tous ses paniers tout seul (personne ne lui a fait un assist sur les trois derniers matches!). Mais il faut bien avouer que ce qu'il réalise est tout de même prodigieux.

Dans les autres matches de la nuit, les grosses écuries ont toutes assuré. Denver a plié Cleveland (124-102), Toronto a balayé Memphis (119-90) et Milwaukee a disposé d'Orlando (118-108). Grâce à un tir décisif de Paul George, le Thunder est reparti de Philadelphie avec la victoire (117-115).

Du côté d'Atlanta, Kyrie Irving a encore porté ses Celtics avec 32 points pour un troisième succès de suite (113-105). Pour sa dernière saison NBA, Dwayne Wade a été fêté dans sa ville natale de Chicago et son Heat s'est imposé (117-103). Enfin Buddy Hield a fait gagner Sacramento à Detroit (103-101).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.