Passer au contenu principal

AthlétismeLa magie selon Mujinga Kambundji

La Bernoise a allumé la Pontaise en battant son propre record de Suisse du 100 m, en 11’03, et le record du 4 x 100 m en 42’’29.

Double record de Suisse pour Mujinga Kambundji.

Mujinga Kambundji a mis le feu à la Pontaise, hier soir. Elle a débuté son show dans le 100 m féminin, qui offrait un plateau de rêve, avec la hollandaise Dafné Shippers en invitée de dernière minute.

Aux 50 m, Marie-José Ta Lou et Elaine Thompson se détachaient, mais pas tant que ça. Au couloir 7, une Mujinga Kambundji de classe mondiale a effacé son propre record national de 4 centièmes, dans une course ultra-rapide, et en 11’03. Magique! «Je peux être très heureuse de mon résultat ce soir, mais malgré tout, je ne pense pas que c’était ma meilleure course sur le plan technique. J’ai beaucoup lutté avec moi-même, et je n’ai pas été assez relaxe. D’après les indications que j’ai pu collecter à l’entraînement, je sais que je suis capable de descendre sous les 11 secondes.» La Bernoise va enchaîner les compétitions ces prochaines semaines, sur 100 et 200 m. Lucerne, les Championnats de Suisse, Bellinzone et Monaco, avec pour objectif de s’affûter et d’arriver en forme aux Championnats d’Europe à Berlin, où elle semble planifiée pour le podium. «Bien sûre que je rêve d’une médaille d’or, comme toutes les filles qui seront en finale ce jour-là» confiait-elle avec son sourire légendaire.

Mais Kambundji n’en avait pas fini avec les records. Avec ses copines du 4 x 100 m (Ajla Del Ponte, Sarah Atcho et Salomé Kora), elles n’ont pas attendu le feu d’artifice pour faire vibrer encore une fois le public de la Pontaise. Les quatre Suissesses, dans une ambiance de folie, ont pulvérisé leur record de suisse de 21 centièmes pour établir la marque à 42’29, ce qui en fait la meilleure performance européenne de l’année.

Léa Sprunger en retrait

Dans les autres disciplines de la soirée, l’émotion n’a pas été aussi forte. Sur 200 m, Sarah Atcho était aux avant-postes dans le virage avant de fléchir sur la fin pour terminer finalement septième en 23’’16, à 0’’36 de son meilleur chrono de la saison. Léa Sprunger, qui pensait aussi briller à la Pontaise, faisait son retour sur les haies après son record de Suisse du 400 m plat (La Chaux-de-Fonds le 1er juillet en 50’’52). Malheureusement, la Nyonnaise était légèrement en retrait aux 150 m. C’est son style de partir prudemment, mais 100 m plus loin elle avait encore perdu du terrain qu’elle ne rattrapera jamais. Sa sixième place est honorable, tout comme son chrono, 54’’79 (son meilleure chrono de la saison). L’américaine Shamier Little, elle, arrachait la meilleure performance mondiale de la saison en 53’’41.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.