Passer au contenu principal

La réponse de Roger Federer à Greta Thunberg

Ciblé pour son rôle d'ambassadeur du Credit Suisse, «RF» a répondu aux critiques de la militante suédoise.

Keystone

Attaqué en milieu de semaine, Roger Federer a répondu aux critiques de Greta Thunberg, icône de la lutte contre le réchauffement climatique. La désormais célèbre jeune militante suédoise avait interpellé le Bâlois pour son rôle d'ambassadeur du Credit Suisse, une banque qui a investi dans les énergies fossiles et dont l'impact sur l’environnement est montré du doigt.

Par le biais d'un communiqué samedi matin, relayé par notre confrère Simon Häring sur les réseaux sociaux, et transmis à l'agence Reuters, l'homme aux vingt titres en Grand Chelem a tenu à affirmer son engagement en faveur de l'environnement. «Je prends très au sérieux les impacts et la menace du changement climatique, d’autant plus que ma famille et moi arrivons en Australie au milieu des ravages causés par les incendies.»

Avant de poursuivre sur le rôle tenu par les militants écologistes. «En tant que père de quatre jeunes enfants et fervent partisan d’une éducation universelle, j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour le mouvement des jeunes en faveur du climat. Je suis reconnaissant envers eux de nous pousser à examiner nos comportements et nos actes concernant les solutions innovantes.»

Pour conclure, «RF» promet d'évoquer ce thème avec ses partenaires commerciaux. «J’apprécie les rappels sur ma responsabilité en tant que personne, athlète et entrepreneur et je m’engage à utiliser cette position privilégiée pour dialoguer sur des questions importantes avec mes sponsors.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.