Passer au contenu principal

Pourquoi le Röstigraben plane sur la sortie de crise

Des voix s’élèvent outre-Sarine pour un redémarrage partiel dès le 19 avril. Trop tôt, clament les Romands.

Keystone

Le Conseil fédéral fait face à un casse-tête. La fermeture des magasins non alimentaires, des restaurants, bars et autres établissements de loisirs a été prononcée jusqu’au 19 avril. Faut-il prolonger la mesure? L’assouplir? Rouvrir les écoles et maintenir les plus vulnérables à la maison? Une chose est sûre, le retour à nos vies d’avant n’est pas pour le 20 avril. Le conseiller fédéral Alain Berset, en déplacement mardi à Lucerne, l’a répété. Mais le Fribourgeois a aussi souligné qu’il n’était pas encore possible de dire quelles mesures pourraient être prises après Pâques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.