Passer au contenu principal

Portrait de Mehdi AtmaniD’un calepin de gosse au meilleur journaliste suisse

Le Lausannois a la vocation tenace. Son enquête sur le renseignement fédéral lui a décroché la lune.

Mehdi Atmani, lauréat du Swiss Press 2020 en presse écrite.
Mehdi Atmani, lauréat du Swiss Press 2020 en presse écrite.
Olivier Vogelsang

Tirer un fil rouge dans la barbe brune de Mehdi Atmani peut paraître saugrenu. Il dépasse pourtant bel et bien, épais comme la récompense dont l’enquêteur lausannois n’a pas fini de digérer l’obtention, long comme toute une (jeune) vie tournée vers une passion exclusive que le Swiss Press Award a couronné le 29 avril dernier. «J’ai toujours voulu être journaliste.» Lâché d'entrée de jeu, voilà qui facilite la tâche de son confrère au moment d’écrire son portrait.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.