Passer au contenu principal

Trafic aérienDurant l’épidémie, des avions ont dû voler à vide

Des vols de maintenance ont lieu une ou deux fois par jour en moyenne à Cointrin. Une exigence des constructeurs.

La compagnie effectue des vols de maintenance à Genève, sur demande du constructeur, pour ses Airbus A320 et A321.
La compagnie effectue des vols de maintenance à Genève, sur demande du constructeur, pour ses Airbus A320 et A321.
Keystone


Avec l’épidémie de Covid-19, l’
aéroport de Genève tourne au ralenti depuis plusieurs semaines, accueillant seulement quelques centaines de passagers par jour. Si certains vols sont restés opérationnels, de nombreux appareils ont été totalement cloués au sol depuis le 24 mars dernier. C’est le cas notamment de l’entier de la flotte EasyJet et de ses 18 avions basés à Genève. Mais, pour se conformer aux normes des constructeurs, la compagnie a dû effectuer des vols à vide au moins une fois par mois pour chacun de ses avions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.