Plus de 11,5% de notre revenu vont aux impôts

StatistiquesLa majorité du revenu disponible des ménages suisses, 5310 francs, sert à la consommation de biens et services, selon l'OFS.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le revenu disponible d'un ménage, en moyenne 2,2 personnes, correspond à son revenu brut après déduction des dépenses obligatoires, précise l'Office fédéral de la Statistique (OFS) lundi dans un communiqué sur les résultats de son enquête sur le budget des ménages 2016. Cette moyenne ne reflète toutefois pas la situation de la majorité des ménages, puisqu'en 2016, 59% des ménages disposaient d'un revenu disponible inférieur à cette somme.

Le revenu brut s'élevait lui à 10'033 francs par mois en 2016. Les dépenses obligatoires représentaient environ 2910 francs par mois ou 29% du revenu brut. Les impôts arrivaient en tête avec 1153 francs par mois, soit 11,5% du revenu brut. Les cotisations aux assurances sociales (9,7% environ) et les primes de l'assurance-maladie obligatoire (6,2%) ont aussi été des dépenses importantes.

Plus de 200 francs pour les vêtements

Hors dépenses obligatoires, ce sont le logement et l'énergie qui ont pesé le plus sur le budget des ménages avec 1476 francs par mois, soit 14% du revenu brut. Les dépenses pour les transports (7,7%) et celles pour les denrées alimentaires et les boissons non alcoolisées (6,3%) ont constitué d'autres postes importants. De même, les primes des assurances-maladie complémentaires et d'autres assurances représentaient 3,3% du revenu brut.

Les dépenses pour les vêtements et les chaussures se sont élevées à 210 francs (2,1%) répartis entre les dépenses pour les vêtements pour dames (86 francs par mois), les vêtements pour messieurs (50 francs par mois), les chaussures (43 francs par mois) et d'autres dépenses comme les vêtements pour enfants, le nettoyage de vêtements, les tissus, etc.

Pas d'épargne pour les bas revenus

A la fin du mois, il restait en moyenne aux ménages un montant de 1551 francs par mois à épargner, soit 15,5% du revenu brut. Les classes de revenus les plus basses (moins de 5000 francs de revenu brut) n'ont par contre généralement rien pu mettre de côté. Les ménages de retraités sont particulièrement nombreux (61%) dans cette catégorie de revenus. Ils financent une partie de leurs dépenses en puisant dans leur fortune.

Selon les résultats de l'enquête sur le budget des ménages 2016, le revenu du travail est la composante principale du revenu brut des ménages suisses, avec une part de 75,4%. Les rentes et les transferts sociaux suivent avec en moyenne 19,1% du revenu brut. Les revenus de la fortune ne jouent qu'un rôle secondaire (4,2% du revenu brut en moyenne). (ats/nxp)

Créé: 19.11.2018, 12h05

Articles en relation

L'économie suisse se porte bien

Conjoncture L'industrie manufacturière est le principal moteur de la croissance du PIB au deuxième trimestre tandis que la consommation des ménages reste à la traîne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.