Passer au contenu principal

En 2015, une banque privée sur dix a péri

A l’occasion de son bilan des banques privées, KPMG réitère sa prévision: près du tiers d’entre elles sont vouées à disparaître sous peu.

L’écrémage à l’œuvre dans la banque de gestion privée suisse va encore s’accélérer. En dix ans, les établissements de «private banking» helvétiques sont déjà passés de 181 instituts en 2005 à 117 en juillet dernier, soit une perte de plus d’un sur trois. Quelque 10% des banques privées du pays n’ont pas survécu à 2015.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.