Le 2e plus grand cirque de Suisse est en faillite

SpectacleLa société Circus Royal Betriebs GmbH a déposé son bilan. Une procédure de liquidation est en cours. Mais les spectacles continuent pour le moment.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Circus Royal va mal, très mal semble-t-il. Au point que le 2e plus grand cirque de Suisse est en faillite depuis le 26 juin, rèvèle le Blick mercredi. En effet, la société Circus Royal Betriebs GmbH basée à Lipperswil (TG), a déposé son bilan. Une procédure de liquidation est en cours, selon un extrait du registre du commerce du canton de Thurgovie.

Pourtant, la tournée du cirque continue comme si de rien et des représentations sont programmées jusqu'à mi-août. Mais au-delà, l'agenda est vide. Sur place, les artistes qui s'y produisent, dont l'ex-champion cycliste Beat Breu, tombent des nues, selon le journal. Les employés qui y travaillent ne sont pas au courant non plus. Même le directeur, Oliver Skreinig, affirme entendre parler pour la première fois de cette procédure de faillite en cours. Ceci alors qu'il possède l'entreprise à parts égales avec le propriétaire Peter Gasser.

Plus de numéros de fauves

Pourquoi le cirque, qui fête cette année ses 55 ans, en est-il arrivé à cette situation? Le Blick apporte des débuts de réponse. Il rappelle que Circus Royal a dû se passer depuis le début de l'année de ses principales attractions, soit des spectacles avec des fauves car il n'a pas réussi à avoir avant 2019 les numéros de son partenaire pour les animaux sauvages, le cirque Krone.

Le Blick met en lumière également les quelque 30'000 billets gratuits distribués ce printemps lors des représentations du cirque à Olten, campagne qui s'est reproduite dans d'autres lieux. Un signe qui montre que la troupe ne réussissait pas à faire le plein de spectateurs, croit-il. A l'époque, le Circus Royal avait mis ces billets gratuits sur le compte d'une campagne de marketing.

Le journal pointe aussi une étrange inscription dans le même registre du commerce du canton de Thurgovie, 15 jours avant le dépôt de bilan de Circus Royal Betriebs GmbH: en effet, elle cite l'actuel directeur de Circus Royal Oliver Skreinig qui a fait enregistrer à son seul nom la société Circus Royal GmbH. Et le Blick se demande s'il s'agit là d'une tentative de priver de leur argent les créanciers du cirque en liquidation.

Interrogés, Oliver Skreinig et le service de presse du cirque n'ont pas répondu aux questions. Selon des médias alémaniques, le Circus Royal devrait informer la presse ce mercredi après-midi.

(nxp)

Créé: 11.07.2018, 10h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...