Affentranger cède les rênes à la tête d'Implenia

Suisse Le CEO de l'entreprise de construction laissera sa place à André Wyss, un ancien de Novartis, dès le 1er octobre.

Anton Affentranger avait repris la direction générale après avoir présidé le conseil d'administration de 2006 à 2011.

Anton Affentranger avait repris la direction générale après avoir présidé le conseil d'administration de 2006 à 2011. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Implenia a officialisé mercredi un changement à la tête de son comité de direction avec la désignation d'André Wyss en qualité de directeur général (CEO) au 1er octobre. Son prédécesseur, Anton Affentranger, avait déjà laissé entendre en 2016 qu'il souhaitait transmettre les rênes de l'entreprise de construction d'ici deux ans.

Luttes intestines

M. Wyss occupait jusqu'au printemps dernier la fonction de responsable des opérations (COO) chez Novartis. Anton Affentranger pour sa part a présidé le conseil d'administration d'Implenia de 2006 à 2011, avant de reprendre la direction générale. Sous sa houlette, la société zurichoise s'est développée notamment en Allemagne, en Autriche et dans les pays scandinaves, a rappelé le groupe dans un communiqué.

Début 2016, la presse alémanique s'était faite l'écho de luttes intestines entre M. Affentranger et le président d'alors, Hubert Achermann. L'échec de ce dernier à évincer le premier avait mené à sa propre démission, croyait alors savoir la Sonntagszeitung. Hans-Ulrich Meister, ancien membre de la direction de Credit Suisse, avait repris la tête de l'organe de surveillance en mars de la même année.

Patron charismatique

La passation de pouvoir, annoncée il y a plus de deux ans par l'un des principaux intéressés, ne surprend pas outre-mesure les analystes. Vontobel note tout au plus que la transition surviendra avec un peu d'avance sur ses propres pronostics. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) salue de son côté l'arrivée d'un patron charismatique, disposant d'une expérience internationale.

La nouvelle n'a pas plu aux détenteurs de capitaux. Après un démarrage à peine positif, la nominative Implenia a rapidement cédé du terrain pour clôturer en fort repli de 3,2% à 73,45 francs.

(ats/nxp)

Créé: 04.07.2018, 18h20

Articles en relation

Les Banques cantonales boostent l'économie locale

Suisse Générant près d'1% du PIB du pays, le secteur bancaire cantonale constitue un moteur en terme d'emplois et de recettes fiscales. Plus...

La SSR va supprimer environ 250 postes

Suisse Un nouveau plan d'économie a été dévoilé, prévoyant des synergies de 100 millions de francs et la suppression de 250 postes. Plus...

Près de 70 PME soutenues à Genève l'an passé

Economie La Fondation d'aide aux entreprises (FAE) a permis d'injecter 23,3 millions de francs au total dans l'économie genevoise l'an dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...