Air China fait son retour à Zurich mercredi

Transport aérienLa compagnie aérienne chinoise va assurer le trajet entre Pékin et Kloten à raison de quatre liaisons par semaine.

Alors que la compagnie aérienne nationale chinoise avait cessé en 1999 d'exploiter la ligne Pékin-Zurich.

Alors que la compagnie aérienne nationale chinoise avait cessé en 1999 d'exploiter la ligne Pékin-Zurich. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi prochain, un appareil d'Air China reliera pour la première fois depuis pas loin de 20 ans Pékin à Zurich. La nouvelle liaison, qui suit l'afflux des touristes de l'Empire du Milieu, devrait permettre de générer entre 20'000 et 30'000 nuitées supplémentaires en Suisse.

A compter de mercredi prochain, Air China reliera la capitale chinoise à la ville des bords de la Limmat quatre fois par semaine, soit tous les mardi, mercredi, vendredi et samedi. Alors que la compagnie aérienne nationale chinoise a cessé d'exploiter cette ligne en 1999, elle dessert Genève depuis 2013.

Avec cette liaison supplémentaire, le voeu exprimé en janvier dernier par la présidente de la Confédération Doris Leuthard et son homologue chinois Xi Jinping de faire de 2017 l'année du tourisme entre la Suisse et la Chine se concrétise un peu plus. Les chiffres sont pour le moins encourageants, les voyageurs de l'Empire du Milieu ayant généré au 1er trimestre de cette année de nuitées en hausse de 12,3% par rapport à 2016.

Pour l'ensemble de l'année, Suisse Tourisme anticipe une progression des nuitées des hôtes chinois de 6%. Une belle performance, alors que l'an dernier, elles avaient chuté de 18% sous l'effet des attentats terroristes et des nouvelles réglementations dans l'octroi de visas en Europe.

Voyageurs individuels plus nombreux

«A la faveur de ces nouveaux vols, Suisse Tourisme table sur 20'000 à 30'000 nuitées supplémentaires d'ici la fin de l'année», se réjouit André Aschwanden, son porte-parole, interrogé par l'ats. La part des hôtes chinois voyageant de manière individuelle, qui représente déjà 35%, devrait encore augmenter.

Alors qu'habituellement la Suisse ne représente pas pour les touristes chinois le point d'arrivée et de départ de leur séjour en Europe, le vol direct entre Zurich et Pékin sera privilégié par les voyageurs ayant l'intention de visiter la Suisse en premier lieu, note André Aschwanden.

De toute manière, le nombre de voyageurs qui viendront en Suisse à la faveur de la nouvelle ligne dépendra du prix des billets. Du point de vue de Suisse Tourisme, Air China et Swiss - qui exploite déjà la liaison Zurich-Pékin - affichent une certaine complémentarité.

Alors que la compagnie aérienne contrôlée par le géant allemand Lufthansa se concentre sur les voyages d'affaires ainsi que les visiteurs individuels, sa concurrente d'Extrême-Orient, forte de son vaste réseau en Chine, draine les groupes. Une ligne Zurich - Pékin dont le porte-parole de Swiss, Stefan Vasic, ne renie pas l'importance, tant pour les classes affaires qu'économiques.

Vols en partage de code

Si M. Vasic ne souhaite pas s'exprimer sur les taux d'occupation de la ligne Zurich - Pékin, le porte-parole note que Swiss, en tant que filiale de Lufthansa, bénéficie de la collaboration existant depuis septembre 2016 entre le premier groupe européen de transport aérien et Air China. Celle-ci renforce la présence globale du transporteur à croix blanche sur le 2e marché mondial après les Etats-Unis.

De plus, le vol d'Air China entre Genève et Pékin ainsi que celui de Swiss reliant la capitale chinoise à Zurich sont opérés en partage de code. De ce fait, les compagnies du groupe Lufthansa et leur partenaire chinois peuvent offrir à leurs clients d'autres destinations sur leurs réseaux respectifs.

Après la chute subie l'an dernier, le travail de promotion des entreprises touristiques helvétiques en Chine semble payer. «Les Chinois sont de retour cette année» ajoute Manuela Zurschmiede, de la compagnie des Chemins de fer de la Jungfrau.

Même avis du côté des chemins de fer du Rigi: son responsable des ventes et du marketing, Roger Joss, estime que le marché chinois se développe cette année de manière très favorable, après un léger recul en 2016. A l'issue des trois premiers mois de l'année, le nombre de visiteurs est légèrement inférieur à celui affiché en 2015.

Quatrième groupe

Entre 2008 et 2015, le nombre de voyageurs chinois est passé de 200'000 à 1,3 million, note M. Joss. En 2015, la compagnie de chemins de fer de Suisse centrale avait étoffé son offre avec 20 liaisons quotidiennes supplémentaires destinées aux groupes de visiteurs de l'Empire du Milieu.

Toujours disponibles, ces liaisons supplémentaires peuvent désormais être réservées pour n'importe quels groupes, pas uniquement ceux de voyageurs venus de Chine. M. Joss observe lui aussi une augmentation du nombre de visiteurs individuels provenant de Chine. Dans l'ensemble, les Chinois représentent le quatrième groupe de voyageurs étrangers en Suisse, après les Allemands, les Britanniques et les Américains. (ats/nxp)

Créé: 05.06.2017, 10h25

Articles en relation

Air China reprend du service à Zurich

Transport aérien Après plusieurs années d'interruption, la compagnie aérienne chinoise proposera à nouveau des vols au départ de Kloten. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.