BNP Paribas Suisse: 250 licenciements possibles

Banques La filiale helvétique de la grande banque française pourrait se restructurer surtout à Genève.

Banque BNP Paribas à Genève.

Banque BNP Paribas à Genève. Image: archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

BNP Paribas Suisse envisage un important plan d'économies. La filiale helvétique de la grande banque française pourrait licencier 250 employés sur un effectif de 1400. La restructuration concernerait principalement Genève, où la banque a son siège.

Les licenciements devraient être prononcés entre l'année prochaine et la suivante, affirme vendredi BNP dans un communiqué. Ce plan d'économies s'inscrit dans le cadre d'une «transformation globale» de l'entreprise. La banque est confrontée - comme d'autres - aux taux négatifs, à la contraction des marges et à la nécessité d'investir dans la technologie.

Mesures sociales pour les licenciés

L'établissement genevois compte procéder à des coupes dans «les fonctions et les métiers de la banque». Contactée par AWP, une porte-parole n'a pas souhaité apporter davantage de précisions à ce sujet. Des «mesures sociales» sont prévues pour les collaborateurs qui viendraient à perdre leur emploi.

Les collaborateurs auront la possibilité de formuler des suggestions permettant de réduire le nombre de licenciements. Ouverte ce vendredi, la période de consultation prendra fin le 14 janvier, explique la banque.

BNP Paribas Suisse articule ses activités autour de deux axes, à savoir la gestion de fortune et la banque commerciale. Les modèles d'affaires de ces deux métiers ont évolué rapidement au cours des dernières années, impliquant une nécessaire adaptation pour améliorer leur compétitivité, selon le communiqué.

«Violation des droits»

En février, la direction du géant bancaire français avait annoncé une révision à la baisse des objectifs de rentabilité pour 2020, assortie d'une nouvelle réduction des coûts de 600 millions d'euros (660 millions de francs) à l'échelle du groupe. Les économies visées pour l'année prochaine s'élèvent à 3,3 milliards d'euros.

Dans un communiqué distinct, l'Association suisse des employés de banque (Aseb) déplore le procédé employé par BNP Paribas. La banque «ne mentionne sciemment pas les droits des collaborateurs de s'informer mais les intimide au contraire en leur transmettant un document soi-disant confidentiel avec les éléments de la procédure de consultation».

L'Aseb accuse l'établissement genevois de violer les droits du travail et la tradition du partenariat social en Suisse en ne donnant pas à ses employés les moyens de s'organiser. L'association réclame la tenue d'une assemblée du personnel sur ses différents sites, afin d'informer les employés.

Le groupe bancaire ne respecte pas les droits syndicaux, malgré la signature d'un accord avec une faîtière syndicale au niveau mondial, critique l'Aseb.

BNP Paribas Suisse figure parmi les plus grandes banques étrangères en Suisse. L'établissement est présent sur sol helvétique depuis 1872. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2019, 10h07

Articles en relation

BNP Paribas aurait participé au génocide

Rwanda La justice va se pencher sur les liens de l'établissement bancaire avec les crimes de guerre survenus en 1994. Plus...

BNP Paribas écope de 350 millions de dollars

Banques La banque s'est vue infliger une amende pour des malversations commises par ses traders sur le marché des changes. Plus...

BNP Paribas condamnée pour discrimination

France La banque doit indemniser un ex-employé, harcelé pendant plusieurs années à cause de son orientation sexuelle. Plus...

Des ex-cadres de BNP Paribas mis en examen

Argentine Des anciens employés de la banque française sont accusés de fraude fiscale par les autorités. Plus...

BNP Paribas mise en examen pour ses prêts en francs

Justice Une filiale de la banque BNP Paribas est mise en examen par la justice française pour pratique commerciale trompeuse pour ses prêts toxiques en francs suisses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.