Baselworld a pesé sur l'exercice de MCH

Suisse La société bâloise MCH, qui organise le salon horloger, a perdu 110 millions en 2017 en raison d'importants amortissements liés à ses halles d'exposition.

Sans ces amortissements, la société aurait réalisé un profit net de 10 millions. (Vendredi 16 février 2018)

Sans ces amortissements, la société aurait réalisé un profit net de 10 millions. (Vendredi 16 février 2018) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

MCH a essuyé une perte de 110 millions de francs l'an dernier. La société bâloise a dû passer des amortissements exceptionnels, en raison notamment de la réduction du format du salon horloger Baselworld 2018.

Correction de la valeur

MCH avait enregistré en 2016 un bénéfice net de 34,3 millions de francs. Dans un communiqué diffusé vendredi, la société, active dans les foires et expositions, a expliqué qu'elle devait inscrire des amortissements exceptionnels de 102,3 millions, en raison de corrections de la valeur sur ses halles d'exposition à Bâle.

Le groupe rhénan a également été contraint d'effectuer une provision de 17,7 millions de francs, destinée à «l'optimisation organisationnelle et structurelle», précise l'organisateur du Salon mondial de l'horlogerie et bijouterie Baselworld. Hors ces éléments exceptionnels, le bénéfice serait ressorti à 10 millions.

Une correction de la valeur a été nécessaire en raison «de la réduction du format de Baselworld 2018». La dépréciation décidée d'environ 25% de la valeur précédente est basée sur le développement attendu de l'activité sur le site de Bâle en 2018 et dans les années suivantes, ajoute MCH.

Exposants divisés par deux

Baselworld, qui se tiendra du 22 au 27 mars, comptera la moitié moins d'exposants qu'en 2017, où le salon en avait attiré 1300. Lors de la dernière édition, la manifestation a aussi subi une baisse de fréquentation et a accueilli 106'000 visiteurs, soit 4% de moins qu'en 2016.

MCH note que ces mesures exceptionnelles (amortissements provisions) sont «supportables» par l'entreprise, en raison du renforcement de son bilan ces dernières années. Les liquidités se montaient à fin 2017 à 115,9 millions de francs, contre 230,8 millions un an plus tôt. Le taux de fonds propres atteint 34%, contre 47,9% en 2016.

Hausse du chiffre d'affaires

Malgré une année de foires et de salons faibles pour des raisons cycliques et des reculs dans l'activité foires et événements nationale, le chiffre d'affaires a pu progresser de 12% à 493,3 millions de francs en 2017. «Cette hausse est avant tout un effet de l'acquisition de l'entreprise américaine de live marketing MC2, qui n'est cependant pas effective pour l'année complète», précise le groupe.

Vu l'évolution défavorable du contexte économique pour l'industrie nationale des foires et événements, MCH Group a pris des mesures de diversification. Le secteur Live Marketing (publicité tournée et diffusée en direct) a été développé, avec le rachat de MC2 notamment.

Le groupe a aussi renforcé sa position internationale sur le marché de l'art. Il a acquis en fin d'année une participation de 67,5% dans Masterpiece London, un événement dédié aux collectionneurs.

Exercice 2018 difficile

Les amortissements et provisions exceptionnels auront des effets positifs pour l'exercice 2018, note MCH. Cette année sera «difficile», mais le groupe s'attend à un résultat positif découlant de l'activité ordinaire.

Début février, le directeur général de MCH Group, René Kamm, avait déclaré que la réduction de moitié du nombre d'exposants à Baselworld allait se répercuter sur les recettes. Le groupe table sur une baisse de revenus de 40 millions de francs.

Les effets de la mise en oeuvre de la stratégie devraient entraîner une reprise de la croissance du résultat à partir de 2019. Début décembre 2017, la société avait annoncé qu'elle ajustait sa structure organisationnelle, en vue de déjà davantage de synergies. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2018, 08h13

Articles en relation

Le moral des ménages au plus haut depuis sept ans

Suisse Les ménages se sont montrés plus optimistes sur l'évolution de l'économie et du chômage. Plus...

Le commerce extérieur doit être mis en avant

Economie Les autorités doivent davantage prendre en considération les besoins de l'économie à l'étranger, notamment concernant les mesures protectionnistes, a plaidé jeudi economiesuisse. Plus...

Raiffeisen optimiste pour l'économie suisse

Conjoncture La banque s'appuie notamment sur le moral conjoncturel intact à l'échelle internationale et la croissance robuste en Europe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.