Bilan explosif de la BNS à 720 milliards

Franc fortLes placements en devises étrangères de la Banque nationale suisse ont atteint 666 milliards de francs fin septembre.

La Banque nationale suisse

La Banque nationale suisse Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération et les Cantons, au pourcentage de leur population résidente, ont des chances de se partager comme l'année précédente à nouveau un milliard de francs, en mai 2017, à hauteur de respectivement 333 et 667 millions.

Il sera issu du bénéfice de la Banque nationale suisse (BNS) qui restera, une fois que les provisions pour réserves monétaires auront été fixées et versées, en fin d'année.

Très importants gains comptables grâce à la baisse des taux

La banque centrale suisse a fait état ce lundi matin d'un bénéfice de 28,7 milliards de francs sur les neuf premiers mois de l'année, ce qui laisse présager d'une fin d'année positive.

En plus d'une plus-value de 7,5 milliards provenant de son stock d'or, le gain de 20,3 milliards issu de ses positions en monnaies étrangères s'explique pour moitié par des gains comptables, qui pourraient se maintenir jusqu'à la fin de l'année.

La BNS investit 69% de ses devises étrangères dans des obligations d'Etat. «En situation de taux d'intérêts en recul sur ses principaux marchés, la valeur de ses obligations a augmenté, d'où les gains comptables importants», explique Walter Meier, porte-parole de la BNS.

Le produit des intérêts et des dividendes (non comptable) se monte, lui, à 9,677 milliards de francs fin septembre, une hausse de 18% par rapport aux neuf premiers mois 2015. Ces gains sont déjà assurés, et ne dépendent plus des variations de marchés.

Remarquons aussi que les fameux intérêts négatifs suisses ont rapporté à la BNS 1,1 milliard depuis janvier.

Mais tout n'est pas encore joué, et il faudra attendre la fin d'année, «où les gains comptables, ainsi que ceux véritablement perçus, seront pertinents pour fixer le montant à distribuer à la Confédération et aux Cantons», précise encore le porte-parole de la BNS.

Taux plancher à 1,08 franc?

Le revers de la médaille de ces fortes entrées financières réelles ou comptables est la poursuite du gonflement du bilan de la BNS: 720 milliards de francs fin septembre, contre 640 milliards fin 2015.

Principalement responsable de cette hausse, les placements en devises qui passent de 593 à 666 milliards en neuf mois, soit un gain de 73 milliards.

Une partie, probablement autour de 50 milliards de francs (compte tenu de la hausse des comptes de virement de 402 à 453 milliards en neuf mois, au passif du bilan), doit être due à la défense d'un taux de change plancher estimé autour de 1,08 franc pour 1 euro, par des spécialistes consultés par Bloomberg.

Chaque fois que le franc s'apprécie, et passe sous cette barre, la BNS achète des euros pour faire se dévaloriser la valeur du franc.

Créé: 31.10.2016, 12h12

Articles en relation

Bénéfice en vue pour la BNS au 3e trimestre

Politique monétaire Selon les estimations d'UBS, l'institut d'émission monétaire devrait réaliser un profit entre 7 et 9 milliards de francs. Plus...

Thomas Jordan justifie la politique de la BNS

Washington Le président de la Banque nationale suisse (BNS) s'est dit convaincu de la clairvoyance de l'institut d'émission monétaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.