Cherche pilotes désespérément

Aviation civileL'aviation civile a besoin de plus de 600'000 pilotes d'ici 2036. Un vrai défi étant donné le vieillissement de la population.

Des pilotes de Spirit Airlines font valoir leurs droits près du siège de la compagnie en Floride. (30 novembre 2017)

Des pilotes de Spirit Airlines font valoir leurs droits près du siège de la compagnie en Floride. (30 novembre 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La croissance du transport aérien va forcer le recrutement de plus de 600'000 pilotes de ligne dans le monde d'ici 2036. Un vrai défi vu le vieillissement de la population, a noté mardi l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Le nombre de vols commerciaux et de passagers double tous les 15 ans mais la main-d'oeuvre disponible pour ce secteur «se contracte», a fait valoir la secrétaire générale de l'OACI Fang Liu devant le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).

Elle a pointé «le vieillissement inévitable de la population, la baisse de la natalité et d'autres facteurs» telle que «l'attraction des futurs talents par d'autres secteurs de haute technologie». L'aviation civile doit donc «faire mieux pour attirer et retenir les travailleurs qualifiés dont elle a besoin au cours des prochaines décennies», a averti Mme Liu.

D'autant que l'OACI, une agence des Nations unies, estime que d'ici 2036 il faudra «au moins 620'000 pilotes» pour opérer les appareils commerciaux de 100 places ou plus en circulation dans le monde. «Et 80% de ces futurs aviateurs seront des nouveaux pilotes qui ne volent pas encore», a-t-elle souligné.

Essor du tourisme

«Et c'est la même histoire pour les prochains contrôleurs aériens, le personnel de maintenance et autres techniciens», a relevé la secrétaire générale de l'OACI.

La croissance du transport aérien, a-t-elle dit, s'explique notamment par l'essor du tourisme, mais aussi du commerce en ligne dont les livraisons sont aujourd'hui effectuées à 90% par avion, contre seulement 16% en 2010. Quelque 4,1 milliards de personnes voyagent par avion chaque année et un tiers de la marchandise échangée dans le monde l'est par voie aérienne, a-t-elle indiqué.

Outre les défis de main-d'oeuvre, l'aviation civile va devoir rapidement s'attaquer à l'engorgement des aéroports. «Au moins 24 aéroports internationaux d'Afrique seront saturés et incapables de soutenir une hausse du trafic d'ici à peine deux ans», a déclaré Fang Liu. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2018, 01h13

Articles en relation

Ryanair reconnaît un syndicat de pilotes

Transport aérien La compagnie aérienne à bas coûts irlandaise, qui se trouve face à des tensions sociales grandissantes, reconnaît pour la première fois un syndicat des pilotes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 août.
(Image: Bénédicte? ) Plus...