Début du dialogue sur le sort des employés d’Addax Petroleum

Trading pétrolierCe licenciement collectif pourrait être le plus important depuis celui de Merck Serono en 2012.

174 employés d'Addax Petroleum sont menacés de licenciement.

174 employés d'Addax Petroleum sont menacés de licenciement. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mardi, on apprenait que l'entreprise de trading pétrolier Addax Petroleum fermerait ses portes d’ici à la fin de l’année. 174 employés resteraient sur le carreau. S’ils étaient tous renvoyés, ce serait le licenciement le plus conséquent depuis la fermeture de Merck Serono.

La nouvelle a surpris les Autorités. «Nous avons été contactés très récemment», explique Mauro Poggia, responsable du département de l’emploi. Nous rencontrons mardi la direction et verrons combien d’employés devront finalement s’inscrire au chômage.» Le Département de la sécurité et de l’économie est aussi sur l’affaire: Nous sommes en contact avec la direction de l’entreprise. Nous attendons ses propositions concernant ses employés», explique sa porte-parole, Emmanuelle Lo Verso. Faute d’informations, l’Office cantonal de l’emploi (OCE) n’a encore organisé aucun «speed working», cette rencontre organisée lors de licenciements collectifs entre les futurs chômeurs, les agences de placement et des employeurs. Les syndicats n’ont pas non plus été actionnés par les employés, informent Unia et l’Association des employés de banque. «Ce n’est pas le secteur le plus organisé, mais nous restons à disposition», soupire Jamal Al Amine d’Unia.

Pour l’heure, la débâcle d’Addax ne semble pas déclencher de polémiques particulières. Pourquoi? A la Chambre de commerce et de l’industrie, Alexandra Rys nous met peut-être sur une piste: «La Chambre déplore les licenciements en cours, mais au moins se déroulent-ils dans un secteur qui se porte bien et génère 4% du PIB suisse.» Par ailleurs, le nombre de licenciements collectifs est stable dans le canton. On est passé de 1628 personnes remerciées en 2015 à 1628 en 2016, explique pour l’OCE Jean-Olivier Maeder.

(24 heures)

Créé: 08.08.2017, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...