Des emplois pour 27'500 frontaliers dans le canton

VaudLe nombre de frontaliers a doublé en dix ans dans le canton, où ils représentent désormais 6.3% des actifs occupés.

Les frontaliers vaudois, selon le lieu de résidence et de travail. DR Statistique Vaud

Les frontaliers vaudois, selon le lieu de résidence et de travail. DR Statistique Vaud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils habitent dans le Doubs, en Haute-Savoie, dans le Jura ou l'Ain et traversent la frontière tous les matins. Quelque 27'500 frontaliers ont désormais un emploi dans le canton de Vaud, en majorité dans le secteur tertiaire (commerces et services) et le secondaire (industrie et construction), selon un communiqué publié mardi matin par Statistique Vaud.

La part de frontaliers est toutefois bien plus grande chez nos voisins genevois: nos 27'500 frontaliers représentent 6.3% des actifs occupés sur Vaud, mais dans le canton de Genève, quelque 79'000 frontaliers constituent en fait plus d'un quart des forces de travail.

En comparaison suisse, après Genève, c'est le Tessin (62'700) et Bâle-ville (34'500) qui voient transiter le plus de travailleurs à la frontière tous les matins. Au total, seul 1 sur 9 frontaliers qui vient travailler en Suisse le fait dans le canton de Vaud.

Augmentation qui baisse

En dix ans, le nombre de frontaliers vaudois a augmenté de 124%, ce qui représente 15'300 personnes. Cette augmentation est plus forte dans notre canton (+8.4%) que dans le reste du pays (+5.4%). En une année seulement, entre 2014 et 2015, ce sont ainsi 1700 frontaliers de plus que dénombre Statistique Vaud. La courbe de cette augmentation fléchit toutefois légèrement par rapport aux années 2011-2013. En d'autres termes: le nombre de frontaliers continue d'augmenter, mais cette augmentation commence à ralentir.

Où dans le canton?

Presque un tiers des 27'500 frontaliers vaudois travaillent dans le Jura-Nord vaudois (29%), dont 14% à la Vallée de Joux, comme le montre la carte des «migrations» du Canton (voir ci-dessus). Les autres travaillent dans le district de Nyon (23%) ou celui de Lausanne (19%). Viennent ensuite les districts de Morges et de l’Ouest lausannois (9%), Riviera-Pays-d’Enhaut (4%) et Aigle (3%).

Sur les dix dernières années, certains districts sont de plus en plus prisés: Lausanne (+12,2%), Morges (+11,8%) et l’Ouest lausannois (+10,1%) connaissent des augmentations supérieures à la moyenne de +8.4%, toujours sur dix ans.

Répartition par districts vaudois:

Quels métiers?

Les frontaliers occupent des postes moins qualifiés que la population active vaudoise, comme on le voit dans le graphique ci-dessous. Plus le métier est qualifié, plus la part de frontalier l'exerçant sera moindre par rapport à la part de Vaudois l'exerçant. C'est ainsi que 35% des frontaliers ont un emploi de type administratif (la catégorie de métier la plus représentée), contre 10% de Vaudois. A l'inverse, les postes de cadres et directeurs représentent 4% des frontaliers mais 10% des actifs Vaudois.


Create bar charts

(24 heures)

Créé: 07.06.2016, 10h02

Articles en relation

Frontaliers français en forte hausse

Travail Le nombre de demandeurs d'emploi s'est un peu tassé, mais il a fortement augmenté dans l'arc lémanique. Plus...

Le MCG dépose son initiative sur les frontaliers

Genève Le parti veut supprimer la rétrocession à la France de l'impôt versé par les travailleurs frontaliers actifs à Genève. C'est sa première initiative cantonale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.