Deux départs majeurs chez Uber

Etats-UnisUber a remercié deux hauts responsables, un mois après l'entrée en Bourse décevante de l'entreprise américaine.

Dara Khosrowshahi, le PDG de Uber, le jour de l'entrée en Bourse du groupe à Wall Street.

Dara Khosrowshahi, le PDG de Uber, le jour de l'entrée en Bourse du groupe à Wall Street. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Uber a annoncé vendredi le départ de deux hauts responsables, signe que son patron Dara Khosrowshahi souhaite asseoir davantage son pouvoir un mois pile après une entrée en Bourse très décevante.

Les départs du directeur opérationnel (COO, qui a souvent le rôle de numéro deux) et du responsable marketing ôtent un niveau hiérarchique: les équipes des deux plateformes du groupe --la réservation de voitures et la livraison de repas UberEats-- en réfèreront désormais directement à M. Khosrowshahi, selon un email interne dont l'AFP a obtenu copie.

Maintenant que l'entrée en Bourse est passée, «j'ai désormais la possibilité de m'impliquer davantage, au quotidien, dans nos deux principales activités», a indiqué le dirigeant dans ce courriel adressé aux employés du groupe américain.

C'est pour lui un gage d'efficacité, au moment où Uber veut devenir une vaste plateforme de mobilités, un «Amazon des transports», diversifié dans d'autres activités que la réservation de voitures, véritable gouffre financier dont la rentabilité n'est pas pour l'instant pas à l'horizon.

Outre UberEats, le groupe est présent aussi dans les vélos et trottinettes électriques en libre-service mais aussi dans la livraison de marchandises par camion et même les trajets en hélicoptères, avec UberAIR, ou encore la voiture autonome.

«Il n'y a jamais de bon moment pour annoncer des départs ou des changements comme ceux-ci mais avec l'entrée en Bourse derrière nous, j'ai pensé que c'était le moment de simplifier notre (organisation)», a encore écrit Dara Khosrowshahi.

Uber a fini la séance vendredi à 44,16 dollars alors qu'il était entré à Wall Street à 45 dollars. Il avait fini sa première journée de cotation en baisse de 8%, une sortie de route inhabituelle pour une opération de cette ampleur. Au premier trimestre, Uber a accusé une perte d'un milliard de dollars, pour un chiffre d'affaires de 3,1 milliards. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2019, 04h12

Chez Google, démission d'une meneuse de grève

Une employée de Google qui y avait co-organisé un mouvement social d'ampleur fin 2018, a annoncé vendredi démissionner après avoir été selon elle victime de représailles en interne, des accusations démenties par le géant américain. «En restant, je n'aurais pas juste craint davantage de réprimande publique, de rejet et de stress, je les aurais attendus» avec certitude, a écrit Claire Stapleton dans un texte publié sur la plateforme Medium, affirmant avoir été victime de discriminations après avoir co-organisé le débrayage («walkout») très médiatisé de milliers d'employés de Google dans le monde en novembre. Ils protestaient contre la gestion interne, qu'ils jugeaient laxiste et opaque, et dénonçaient des cas de harcèlement sexuel, dont certains impliquant de hauts responsables.

Articles en relation

Uber a perdu un milliard de dollars au 1T

Etats-Unis Les résultats trimestriels d'Uber jeudi ont rassuré les investisseurs malgré une perte d'un milliard de dollars. Plus...

Uber paie une assurance à ses chauffeurs et coursiers

Suisse Uber offre à ses contractants en Suisse une police d'assurance couvrant notamment la maladie, les accidents et les congés maternité et paternité. Plus...

Uber cale pour son entrée en Bourse

Etats-Unis Le service de location de véhicule avec chauffeur a perdu plus de 7% lors de ses premiers pas en Bourse vendredi. Plus...

Avant l'entrée en Bourse, grève chez Uber

Etats-Unis Uber s'apprête à entrer en Bourse vendredi sur fond de grogne des chauffeurs qui réclament de meilleures conditions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.