Fin du taux plancher: le commerce souffre encore

SuisseDepuis janvier 2015, le commerce détail, confronté au tourisme d'achat et à des changements structurels, a perdu des emplois par milliers.

L'abandon du taux plancher avait créé un choc en Suisse le 15 janvier 2015.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq ans après l'abandon du taux plancher, le commerce de détail ne s'est toujours pas remis. Depuis 2015, les chiffres d'affaires stagnent et pour certaines catégories de marchandises, à l'instar des vêtements et chaussures, de nets reculs sont essuyés chaque année. La branche, confrontée au tourisme d'achat et à des changements structurels, a perdu des emplois par milliers.

«Depuis 2015, l'emploi a constamment diminué dans le commerce de détail», remarque Tiziana Hunziker, économiste chez Credit Suisse. «Depuis 2008, 18'000 places de travail ont été perdues, ce qui correspond à un repli de 7%».

Difficultés de la branche

L'abandon du taux plancher n'explique néanmoins pas à lui seul les difficultés de la branche. «Le commerce de détail suisse est influencé par différents facteurs, le cours de change franc-euro n'en constituant qu'un parmi d'autres», relativise Dagmar Jenni, directrice de la faîtière Swiss Retail. «Pour le développement du commerce de détail en Suisse, il serait donc imprécis et réducteur de ne retenir que le taux de change minimum», affirme-t-elle.

Elle reconnaît néanmoins que le renchérissement du franc qui a suivi l'abandon du taux plancher en 2015 a eu un «impact considérable». «Conjugué aux défis posés par les changements structurels dans le commerce de détail (numérisation, pression des investissements, coûts 50% plus élevés que dans les pays voisins...) cet effet explique que le marché de détail ne s'est pas redressé aussi vigoureusement qu'on l'espérait», estime-t-elle.

Le tourisme d'achat trop tentant

L'année dernière, l'attrait du tourisme d'achat s'est renforcé, selon la récente étude Retail Outlook 2020 de Credit Suisse. «Le franc suisse s'est renforcé face à l'euro en 2019. De plus, le prix d'un panier moyen de marchandises a progressé plus fortement en Suisse l'année dernière que dans les pays voisins», explique Tiziana Hunziker.

Ainsi, le même panier de marchandises moyen coûtait 40% plus cher en Suisse comparé à la France en 2019. En 2014, l'écart de prix était de 25%.

Pour soutenir le commerce de détail, il est indispensable que les détaillants «puissent affronter la concurrence étrangère à armes égales», insiste Mme Jenni. «Une autre réalité choquante est l'inégalité du traitement fiscal entre la consommation intérieure et la consommation étrangère», estime-t-elle, les achats à l'étranger d'une valeur de moins de 300 francs étant exonérés de la TVA. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2020, 08h52

Articles en relation

La fin du taux plancher il y a 5 ans créait le choc

Suisse Le 15 janvier 2015, la BNS annonçait sa décision d'abandonner le taux plancher d'un euro pour 1,20 franc. La nouvelle avait semé la pagaille sur les marchés financiers. Plus...

Le baromètre économique reste bas

Conjoncture L'économie reste morose avec un baromètre du KOF qui affiche un plancher très bas, plus atteint depuis 2015. Plus...

La BNS a dû payer 200 milliards pour le franc

Conjoncture Malgré la fin du taux plancher entre l'euro et le franc il y a 3 ans, la Banque nationale suisse a déboursé une somme colossale pour défendre notre monnaie. Plus...

L'euro a brièvement franchi 1,20 franc

Devises La monnaie européenne a valu 1,2001 jeudi en fin de journée pour la première fois depuis l'abandon du taux plancher en 2015. Plus...

L'euro à son plus haut niveau

Devises La monnaie unique européenne a atteint à la mi-journée son plus haut niveau depuis l'abandon du cours plancher, pas loin de 1,18 franc. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.