Greta Thunberg: «Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens chaque jour»

Forum économique mondialL'activiste suédoise s'est exprimée vendredi matin au WEF, laissant sans voix les participants.

«La maison est en feu. Et on ne fait rien», a déclaré Greta Thunberg, la jeune activiste suédoise.

«La maison est en feu. Et on ne fait rien», a déclaré Greta Thunberg, la jeune activiste suédoise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La maison est en feu. Nous n’avons plus que douze ans pour agir. Et on ne fait rien!». Greta Thunberg, la jeune activiste suédoise qui a rejoint le Forum économique de Davos, a bouleversé vendredi matin ceux qui ont eu le privilège de l’entendre pour la première fois officiellement dans l’enceinte du WEF. Elle est arrivée une demi-heure avant sa prise de parole, accompagnée de ses parents. Christine Lagarde, la directrice générale du FMI l’a accueillie, très émue, lui disant: «Sachez que je vous soutiens et je vous admire. Je suis de votre côté». La frêle Greta semblait, elle aussi, très émue même si ses yeux - ceux d’une autiste atteinte du syndrome d'Asperger - sont restés fixes.


A lire aussi: Qui est vraiment Greta Thunberg, la nouvelle icône de l’environnement?


Dans la salle, tout le monde attend son intervention. Et surprise magnifique, Greta Thunberg annonce d’emblée la couleur. Elle ne sera pas politiquement correcte: «Ici, à Davos, on parle de performance mais pas du prix que l’on paie. Nous avons failli à traiter le problème le plus important du moment, la survie de l’humanité. La volonté d’agir n’existe pas. Que faire quand cette volonté n’existe pas? On parle d’argent, de croissance et de risques financiers. Mais pas de l’essentiel, des conséquences pour les gens. Beaucoup ignorent encore ce qu’est notre budget carbone. Il s’agit de la survie de notre civilisation». Voilà dans le désordre quelques-unes des phrases fortes de Greta Thunberg.

Animatrice en larmes

Son discours, qu’elle a soigneusement préparé et qu’elle lit, est d’une densité exemplaire. Sans fioriture, ni digression. Elle frappe par les mots: «C’est toute la société qu’il faut changer! Plus votre empreinte est grande (elle fait allusion aux émissions, ndlr), plus votre responsabilité est importante. Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens chaque jour». Cette remarque vise évidemment tous les CEO d’entreprises et les délégations gouvernementales présentes en grand nombre au WEF. Sa motivation à faire la grève scolaire est simple: «Je veux qu’on agisse. Nous sommes dans une crise. La maison est en feu!».


A lire aussi: Le bilan carbone du voyage en train de Greta Thunberg


L’animatrice de la session Christina Figueres, présidente de l'ONG Global Optimism qui avait invité des personnalités du monde du business dont le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, est en larmes. Puis, c’est le silence, un long silence, inhabituel à Davos où les débats sont si policés. Personne n’ose prendre la parole. Greta Thunberg, du haut de ses seize ans, a donné un coup de pied à l’âme des «décideurs». Personne ne ressort intact en présence d’une telle foi et détermination.

Un visage pour le climat

La session terminée, Greta Thunberg, qui affirme qu’elle ne prendra plus jamais l’avion, participera à une manifestation avec ses camardes à Davos. Elle continuera son combat tant que les parlements resteront impuissants à se saisir de la cause climatique. Quoi qu’il arrive, Greta Thunberg aura eu un immense impact sur cette édition du WEF. Le sort du climat était au centre de très nombreuses sessions. La petite suédoise vient de leur donner un visage et ce brin d’humanité qui vous donne des frissons, la certitude qu’il y des causes qui méritent un meilleur sort. Le WEF cherche à mobiliser les décideurs. Sans Greta, le WEF aurait échoué à créer l’évènement.


Comment Greta Thunberg inspire les Vaudoises

(24 heures)

Créé: 25.01.2019, 12h01

Galerie photo

Ces enfants qui se sont battus pour changer le monde

Ces enfants qui se sont battus pour changer le monde À 16 ans, Greta Thunberg est une figure de la lutte pour le climat. Avant elle, d'autres enfants ont essayé de changer, un peu, la planète. Florilège

Articles en relation

Qui est vraiment Greta Thunberg, la nouvelle icône de l’environnement?

Climat L’adolescente suédoise de 16 ans est devenue le fer de lance d’un mouvement de jeunes en lutte contre la crise climatique Plus...

Le bilan carbone du voyage en train de Greta Thunberg

Transport Fidèle à ses convictions, l’adolescente suédoise devenue une icône de l’écologie n'a pas voulu prendre l'avion pour rejoindre Davos depuis la Suède. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...