Guy Lachappelle désigné président de Raiffeisen

SuisseGuy Lachappelle, actuel directeur général de la Banque cantonale de Bâle, rejoint la banque Raiffeisen.

Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Raiffeisen s'est trouvé un nouveau président pour son conseil d'administration. Le groupe bancaire st-gallois a désigné à cette fonction Guy Lachappelle, actuel directeur général de la Banque cantonale de Bâle. Il sera rejoint par quatre nouveaux administrateurs.

Juriste, Guy Lachappelle dirige la Banque cantonale de Bâle depuis 2013, précise vendredi Raiffeisen. Il succèdera au vice-président Pascal Gantenbein, lequel assure l'intérim à la présidence du 3e groupe bancaire helvétique depuis début mars et la démission du président Johannes Rüegg-Stürm dans le sillage de l'affaire Pierin Vincenz.

Assemblée extraordinaire

M. Gantenbein avait renoncé à briguer la présidence une semaine après que le directeur général Patrik Gisel a annoncé son départ pour décembre. M. Gisel avait tiré les conséquences des critiques à son encontre depuis l'éclatement de l'affaire Pierin Vincenz, son prédécesseur, dont il était le suppléant au moment des faits reprochés à ce dernier. Outre la désignation de M. Lachappelle, Raiffeisen proposera également à l'assemblée extraordinaire des délégués du 10 novembre prochain la nomination de quatre nouveaux administrateurs, à savoir Karin Valenzano Rossi, Andrej Golob, Thomas Müller et Beat Schwab.

Dans le cadre de l'examen de l'ère Pierin Vincenz, Patrik Gisel a fait l'objet de critiques répétées en raison de son rôle de suppléant du Grison, lequel a dirigé l'Union des banques Raiffeisen durant pas moins de 17 ans, contribuant à sa vive expansion. Pour mémoire, Pierin Vincenz a été libéré à mi-juin, après 15 semaines de détention préventive. Il est soupçonné de s'être enrichi personnellement lorsqu'il présidait la société de cartes de crédit Aduno, grâce à plusieurs acquisitions. La procédure pénale pour gestion déloyale menée à son encontre est toujours en cours. M. Vincenz ainsi que son associé avaient été placés en détention préventive le 27 février. La mesure avait été prolongée en mai, après que le Ministère public a découvert de nouvelles transactions incriminantes devant être examinées.

(ats/nxp)

Créé: 14.09.2018, 07h12

Articles en relation

En pleine tourmente, Raiffeisen boucle en recul

Banque La banque coopérative a connu une période troublée en raison de critiques sur sa gouvernance. Les finances s'en ressentent. Plus...

Patrik Gisel quitte la direction de Raiffeisen

Banques Critiqué depuis l'éclatement de l'affaire Pierin Vincenz, son prédécesseur à la tête de Raiffeisen, Patrik Gisel jette l'éponge. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...