IBM se joint à un projet de minibus autonome

Etats-UnisLe groupe informatique et un fabricant de véhicules développés à partir de l'impression en 3D ont dévoilé jeudi un véhicule équipé du superordinateur Watson.

«Olli» se conduit tout seul et est capable de transporter douze personnes.

«Olli» se conduit tout seul et est capable de transporter douze personnes. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fabriqué par Local Motors, l'engin, appelé «Olli» et capable de transporter douze personnes, marque la première initiative d'IBM dans les véhicules autonomes. Il a fait une démonstration à National Harbor, dans le Maryland, près de la capitale fédérale Washington.

IBM et Watson ne sont toutefois pas directement associés à la conduite du véhicule, mais ont développé le logiciel qui permet aux passagers de «communiquer» avec le véhicule. «Olli» est programmé pour obéir à des commandes telles que: «Olli, peux-tu m'emmener en ville?», ou «Sommes-nous arrivés?».

Il peut être réservé avec des applications mobiles telle celle servant pour le service de location de voiture avec chauffeur (VLC) Uber.

Véhicule imprimé

«Olli offre une solution intelligente et durable de transport, qui était attendue depuis longtemps», a souligné John Rogers, le fondateur et dirigeant de Local Motors, une entreprise basée dans l'Arizona.

«Nous sommes désormais prêts à accélérer le développement de cette technologie et l'appliquer à presque tous les véhicules de notre gamme», a-t-il ajouté.

Selon lui, Local Motors dispose d'un avantage sur la concurrence, car la société construit ses véhicules entièrement à partir de l'impression 3D. «Ce véhicule peut être imprimé en dix heures et assemblé en une heure», a-t-il affirmé, évoquant un avenir de centaines de «micro-usines» dans le monde pour le faire.

«Olli» va faire l'objet de tests sur des routes entourant Washington dans les prochains mois. Local Motors est actuellement en négociation pour le faire circuler à Las Vegas et Miami aux Etats-Unis, mais aussi dans plusieurs villes dans le monde entier comme Berlin, Copenhague et Canberra. (ats/nxp)

Créé: 17.06.2016, 08h07

Articles en relation

Pour sa voiture autonome, GM veut 1000 ingénieurs

Canada Le groupe automobile va recruter massivement et faire de Toronto son centre de développement pour un modèle sans conducteur. Plus...

Les Google Car emménagent à Detroit

Innovation Le projet de voiture autonome du géant Californien se rapproche du berceau industriel historique américain. Plus...

La Volvo autonome testée à Londres en 2017

Automobile Le constructeur suédois a annoncé mercredi qu'il allait tester l'an prochain ses voitures sans conducteur dans la capitale britannique. Plus...

La voiture autonome de Google sur les routes cet été

Californie Google va lancer sa voiture sans conducteur sur les routes de Californie dès cet été. Plus...

Une start-up de l’EPFL rêve d’une mobilité totalement robotisée

Transport Récompensée par trois prix lors du dernier Lift15, BestMile va gérer le nouveau projet pilote de mobilité autonome de l’EPFL. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.