Intérêts négatifs: l'Etat suisse gagne 388 millions

Banque nationaleLes taux d'intérêt négatifs instaurés par la Banque nationale suisse ont permis à la Confédération helvétique d'encaisser 388 millions de francs depuis 2011.

La BNS face au défi du taux négatif
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération helvétique a engrangé 388 millions de francs grâce aux taux d'intérêt négatifs instaurés par la Banque nationale suisse (BNS), rapporte le SonntagsBlick, qui a compilé des chiffres de l'administration fédérale des finances.

Déjà en 2011, avant que la banque centrale n'introduise des taux en dessous de zéro, l'Etat avait récupéré onze millions de francs. Mais depuis lors, le nombre d'investisseurs prêts à payer pour placer leur argent a fortement augmenté.

2017 a été la meilleure année pour la Suisse avec 79 millions de francs d'intérêts issus des taux négatifs. En 2018, cette somme s'est montée à 64 millions et, en 2019, à environ 30 millions.

Créé: 20.10.2019, 09h19

Articles en relation

La BNS fait un pas vers les banques

Suisse La Banque Nationale Suisse a maintenu sa politique monétaire inchangée mais adaptera chaque mois le prélèvement de l'intérêt négatif auprès des banques commerciales. Plus...

La BNS maintient le cap, mais sans convaincre

Politique monétaire La Banque nationale a renoncé à des taux d’intérêt encore plus négatifs. Ce choix suscite une relative approbation, mais sans dissiper de virulentes critiques. Plus...

Une nouvelle baisse des taux serait néfaste

Suisse L'Association suisse des banquiers déplore que la politique de taux négatifs appliquée par la Banque nationale suisse désavantage les banques suisses au niveau international. Plus...

La Banque nationale osera-t-elle ignorer la colère générale?

Épargne taxée La Banque nationale suisse impose un taux d’intérêt négatif depuis plus de quatre ans. Résistera-t-elle à l’ire des caisses de pension et des banques ? Réponse ce jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.