Justin Trudeau tient bon sur l'Aléna

CommerceLe Premier ministre canadien a affirmé mardi qu'il n'y aurait pas d'Aléna sans mécanisme de règlement des litiges commerciaux.

Image d'archive de Justin Trudeau.

Image d'archive de Justin Trudeau. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Justin Trudeau a prévenu mardi que le Canada «tiendrait bon» et ne signerait pas un nouvel accord de libre-échange nord-américain (Aléna) sans le maintien du mécanisme de règlement des litiges (Chapitre 19) et de l'exception culturelle.

«Nous disons depuis le début que nous avons besoin d'un mécanisme de règlement des litiges comme le chapitre 19, et nous tiendrons bon sur le sujet», a affirmé le Premier ministre canadien lors d'un point presse à Vancouver, à la veille de la reprise des négociations entre délégations canadienne et américaine à Washington.

«Nous ne signerons pas un accord mauvais pour les Canadiens. Et, très franchement, ne pas avoir un Chapitre 19 garantissant que les règles sont respectées, serait mauvais pour les Canadiens», selon lui.

M. Trudeau a également insisté sur un autre aspect jugé important par les négociateurs canadiens, l'exception culturelle protégeant notamment le marché audiovisuel et culturel canadien. «Il est inconcevable pour les Canadiens qu'un média américain puisse acheter un média canadien, que ce soit un journal, une chaîne ou un groupe de télévision», a-t-il poursuivi.

Exception culturelle «fondamentale»

«Ce serait abandonner notre souveraineté et notre identité, et c'est quelque chose que nous ne pouvons tout simplement pas accepter, c'est pourquoi nous avons dit très clairement que la défense de l'exception culturelle est fondamentale pour les Canadiens».

Il a assuré que son équipe de négociateurs, emmenée par la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland, retournerait à Washington mercredi pour des négociations qu'il espère «constructives».

Ces négociations ont été interrompues vendredi en fin d'après-midi, en raison notamment de l'intransigeance affichée par le président américain Donald Trump. Ce dernier a d'ailleurs répété samedi sa menace d'expulser le Canada de l'Aléna, qui deviendrait alors de facto un simple traité commercial entre les Etats-Unis et le Mexique. (afp/nxp)

Créé: 04.09.2018, 23h35

Articles en relation

Aléna: Trump confirme sa ligne dure

Libre-échange Aucun accord n'a été trouvé pour le traité de libre-échange nord-américain. Les négociations reprendront la semaine prochaine. Plus...

Toujours pas d'accord entre Ottawa et les USA

Aléna Il reste une journée aux Etats-Unis et au Canada pour trouver un accord sur la renégociation de l'Aléna. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...