L’Éthiopie, «meilleure destination au monde»

TourismeParmi 31 pays candidats, le Conseil européen du tourisme et du commerce a élu l'Éthiopie «meilleure destination touristique» de l'année.

L'Ethiopie a été qualifiée de «destination culturelle parfaite, sûre et magnifique».

L'Ethiopie a été qualifiée de «destination culturelle parfaite, sûre et magnifique». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Souvent méconnue des touristes, l’Éthiopie a été élue par le Conseil européen du tourisme et du commerce «meilleure destination au monde» cette année. Dans un rapport du président du Conseil, l'Ethiopie a même été qualifiée de «destination culturelle parfaite, sûre et magnifique».

Le magazine Jeune Afrique détaille les atouts du deuxième pays le plus peuplé du continent africain: les «nombreux parcs nationaux, dont celui du Simien» patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978, mais aussi «des sites historiques, culturels et religieux, comme celui de Lalibela», qui, selon le rapport, «devrait être présenté au monde comme le centre de la foi et des croyances religieuses, au même titre que Jérusalem».

Une destination qui séduit

Les touristes sont de plus en plus nombreux à se rendre en Ethiopie: selon les données de la Banque Mondiale citées par Jeune Afrique, «le nombre de visiteurs est passé de 468'000 en 2010 à 681'000 en 2013». Addis-Abeba mise sur l'industrie touristique pour réduire la pauvreté, le pays se situant actuellement en bas du classement de l'Indice de développement humain (173e position).

RFI souligne que l’Éthiopie, seul pays du continent à ne jamais avoir été colonisé dans la durée, «affiche une robuste croissance et est classé parmi les cinq pays les plus dynamiques du monde par le FMI». Ces chiffres tiennent à «une industrialisation rapide qui génère des emplois et des dépenses sociales massives, deux axes soutenus par les autorités (...) La pauvreté, de 45,5% en 1995, est passée à 24% de la population en 2014».

Des progrès à faire en matière de droits de l'Homme

L'Ethiopie devrait profiter de la visibilité qu'offrira la visite de Barack Obama à la fin du mois, dans le cadre d'une tournée africaine. Le président américain devrait rencontrer le Premier ministre Hailemariam Desalegn et prononcer un discours au siège de l'Union africaine, situé à Addis-Abeba.

Jugé sûr par le Conseil européen du tourisme et du commerce, le pays est souvent pointé du doigt par les organisations de défense de droits de l'homme, qui accuse le gouvernement de se servir de ses lois pour étouffer la liberté d'expression et emprisonner journalistes et activistes au nom de la sécurité du pays.

Addis-Abeba a annoncé avoir libéré ce jeudi 9 juillet 6 journalistes et blogueurs détenus depuis plusieurs années pour des motifs controversés.

(nxp)

Créé: 10.07.2015, 00h33

Articles en relation

Un accord signé sur un barrage géant en Ethiopie

Energie hydroélectrique L'Egypte, l'Ethiopie et le Soudan se sont mis d'accord sur une coopération en vue du projet de barrage de la Renaissance sur le Nil bleu. Plus...

Un touriste tué par un tir «accidentel» en Ethiopie

Accident Un homme britannique a été tué par balle par un habitant qui portait un fusil. Le tireur n'aurait pas su que l'arme était chargée, a expliqué un porte-parole. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.