L'action Logitech brille à la Bourse suisse

MarchéLes titres de quelques-unes des plus grandes capitalisations suisses ont perdu de la valeur depuis le début de l’année, mais ceux de deux sociétés lémaniques progressent en force.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le début de l’année, une réelle morosité domine à la Bourse suisse. En dépit d’un début de semaine favorable, le SMI (Swiss Market Index, indice du marché actions regroupant les 20 principales valeurs cotées au SIX Swiss Exchange) tend à stagner depuis le début de l’année (entre moins 0,15% et moins 0,1%). L’indice élargi SPI (Swiss Performance Index, indice regroupant les titres de l’ensemble des sociétés cotées en Suisse) a lui-même reculé de plus de 3%. La valeur des titres de toutes grandes capitalisations helvétiques, comme Nestlé, Novartis ou Roche ont eux-mêmes chuté d’environ un dixième, voire plus. Les actions de Logitech et Temenos, pour leur part, progressent en force.

Le titre de Logitech, domicilié à Apples et Newark, a gagné plus d’un quart au cours des deux derniers mois. Son cours a plus que doublé en moins d’un an et se situe maintenant à un plus haut d’environ 44 francs. Cette évolution réjouissante proviendrait notamment du fort positionnement de Logitech dans le domaine des accessoires pour jeux vidéo. Sur ce marché des plus prometteurs, le spécialiste des périphériques informatiques joue même «le premier rôle», selon l’établissement zurichois Neue Helvetische Bank AG.

Paradoxe apparent

L’action de Temenos Group SA, un des leaders des solutions informatiques intégrées (software), destinées aux banques, rayonne aussi à la corbeille. Sa valeur a augmenté de presque 30% au cours des trois derniers mois. Cette performance serait due à un échec, selon «Cash». En ce sens, le site d’information financière zurichois se réfère à l’absorption ratée de Fidessa group plc, spécialiste londonien de l’information financière rivalisant avec des leaders, comme Bloomberg L.P. ou Thomson Reuters. Mais les vertus de l'échec ne constituent qu'un paradoxe apparent.

Des concurrents de la firme genevoise se sont en effet montrés prêts à payer beaucoup plus qu’elle pour cette acquisition. Celle-ci étant souvent considérée comme trop onéreuse, et Fidessa group plc passant elle-même quelques fois comme une proie trop volumineuse, nombre d’investisseurs se sont félicité que Temenos Group SA ne court plus après. Et l’action de la société, fondée en 1993, s’est envolée. Son savoir-faire participe il est vrai à la réduction des coûts internes dans plus d’un millier d’établissements financiers dans le monde. (24 heures)

Créé: 13.06.2018, 12h24

Articles en relation

Ventes et bénéfice en hausse pour Logitech

Résultats Logitech a enregistré lors de l'exercice décalé 2017/2018 des ventes et un bénéfice net en hausse. Plus...

Logitech conforte son rang dans le secteur du jeu vidéo

Informatique Après une première acquisition en septembre 2016, le groupe vaudois met la main sur Astro Gaming. Un rachat à 85 millions de francs. Plus...

Logitech augmente de plus de 10% le dividende des actionnaires

Nouvelles technologies Le 12 septembre, à Lausanne, les propriétaires du grand fabricant d’accessoires électroniques approuveront une réjouissante décision du conseil d’administration. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...