L'appli gay Grindr devient majoritairement chinoise

ActionnariatLe service de rencontres homosexuel Grindr a annoncé que le chinois Kunlun Tech est devenu son actionnaire majoritaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe chinois Kunlun Tech a pris une participation majoritaire au sein du site de rencontres homosexuel Grindr, a annoncé ce dernier lundi.

Dans un message posté sur son blog, le PDG et fondateur de Grindr, Joel Simkhai, indique que «Grindr a accepté de voir Kunlun Tech prendre une participation majoritaire, ce qui représente une énorme marque de confiance dans notre vision de connecter encore davantage les hommes homosexuels au monde qui les entoure».

Il renvoie sur un article publié lundi soir sur le site du New York Times indiquant que Kunlun Tech a pris une participation de 60% ce qui valorise Grindr à quelque 155 millions de dollars (autant de francs).

Pionnier

Fondé en 2009, Grindr a été le pionnier de la technologie permettant à ses utilisateurs de se localiser par l'intermédiaire de leur smartphone en fonction de leur profil et de leur proximité géographique. Ce modèle a ensuite été copié par de nombreux autres sites de rencontres comme, par exemple, Tinder.

Il s'agit de la première prise de participation d'un investisseur extérieur au sein de Grindr qui est maintenant présent dans 196 pays et reçoit, selon le New York Times, environ deux millions de visites par jour. Le groupe réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 32 millions de dollars.

(afp/nxp)

Créé: 12.01.2016, 05h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.