L'écosystème suisse de la blockchain se développe

CryptomonnaiesLa correction initiée début 2018 pour les cryptomonnaies a impacté l'industrie de la blockchain en Suisse mais le nombre d'acteurs a, dans le même temps, nettement augmenté.

La blockchain a définitivement fait sa niche en Suisse.

La blockchain a définitivement fait sa niche en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les entreprises suisses actives dans la blockchain résistent bien aux turbulences qui affectent les cryptomonnaies. Le nombre de sociétés helvétiques et liechtensteinoises participant à cette nouvelle technologie de stockage décentralisé de données a bondi de 20% pour atteindre 750 entreprises au 4e trimestre 2018, par rapport au 3e.

Selon le dernier recensement de la société d'investissements CV VC, en collaboration avec PwC, Strategy & et Inacta, la chute des cryptomonnaies a fait plonger à 20 milliards de dollars à fin décembre la capitalisation des 50 plus grandes entreprises de la blockchain de la «Crypto Valley» de Suisse et du Liechtenstein, contre 44 milliards trois mois auparavant. Mais le nombre d'acteurs a, dans le même temps, considérablement augmenté.

L'industrie de la blockchain emploie plus de 3300 personnes en Suisse et dans la Principauté, la plupart dans la région de Zoug et Zurich. «Les affaires continuent, malgré la chute des cryptomonnaies», souligne l'étude.

Mais le secteur essaime bien au-delà de la Suisse alémanique. Genève compte désormais 42 entreprises et le Tessin, 39. Le genevois Taurus Group, notamment, fait partie de la «liste des challengers», c'est-à-dire ces entreprises susceptibles d'intégrer à terme le «top 50» helvétique.

20% de part de marché pour la Suisse

«Ce rapport démontre clairement que les sociétés développant des applications et des infrastructures basées sur la blockchain se maintiennent, malgré la correction initiée début 2018 pour les cryptomonnaies», relève Mathias Ruch, fondateur et directeur de CV VC. «Un nombre impressionnant de nouvelles start-up permettant de nouveaux cas d'usage ont vu le jour.»

Sur les 750 entreprises du domaine recensées à fin 2018, quatre sont des «licornes», c'est-à-dire valorisées à plus d'un milliard de dollars. Ces quatre géants présents dans la Crypto Valley helvétique sont Ethereum, Bitmain, Dfinity et Cardana.

Les auteurs de l'étude soulignent que si le «crypto winter» - expression utilisée dans le secteur pour qualifier la forme d'hibernation des cryptoactifs - a sévèrement affecté la capitalisation des sociétés, il n'a donc nullement stoppé leur croissance en nombre.

Et l'écosystème suisse tire bien son épingle du jeu, en comparaison globale. Selon le site de référence Coinmarketmap, la valeur totale dans le monde du marché crypto s'établissait à fin 2018 à 130 milliards de dollars (129,3 milliards de francs). Les 50 principales entreprises actives dans la Crypto Valley helvético-liechtensteinoise représentaient 20% de ce total. (ats/nxp)

Créé: 24.01.2019, 09h34

Articles en relation

La blockchain entre dans l'ère du concret

Suisse La technologie de la chaîne de blocs (blockchain) qui conserve en sécurité les transactions des cryptomonnaies est discutée à Genève dès ce lundi. Plus...

Le bitcoin vacille, la cryptosphère résiste

Cryptomonnaies L'arrivée de plusieurs acteurs institutionnels sur le marché des monnaies virtuelles apportent du crédit à l'écosystème blockchain. Plus...

Berne ne veut pas de loi ad hoc sur la blockchain

Cryptodevises Le Conseil fédéral veut alléger le cadre réglementaire pour les entreprises actives dans les nouvelles technologies financières. Ueli Maurer plaide pour une approche pionnière. Plus...

Une plateforme blockchain pour le négoce à Genève

Suisse Une plateforme basée sur la technologie des chaînes de blocs (blockchain) destinée au négoce de matières premières s'installe au bout du lac. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.